Valencia…Beber y comer


vacances octobre 15 344

Pour les amateurs de charcuterie, l’Espagne est leur paradis mais pas que…tapas en tout genre, riz sous toutes ses formes de paella, fromage manchego. Selon les lieux vous trouverez du traditionnel et de la cuisine plus légère et creative utilisant les ingrédients de base bien connus. (Liste d’adresses en fin d’article)

Les spécialités culinaires de Valence sont le riz cultivé localement, le poulpe et le poisson et l’horchata qui est une boisson végétale à base de lait de souchet, ainsi que le cocktail l’Agua de Valencia.

Si vous souhaitez ramener des produits locaux ou organiser un repas sur le pouce, je ne peux que vous recommander le marché au cœur de la vieille ville, le Mercado Central. Difficile de ne pas craquer. C’est un vrai marché de locaux , sa visite mérite le détour rien que pour son architecture métallique et ses vitraux.

vacances octobre 15 340

 

vacances octobre 15 353

 

Autre spécialité , la courge coupée en deux et cuite au four. C’est super fondant et très bon et simplissime à faire chez soi (badigeonner d’huile d’olive et faire cuire 45min -1h à 180°C). vacances octobre 15 351

vacances octobre 15 352

IMG_4020

comida 1

comida 2

IMG_4022

IMG_4023

vacances octobre 15 349

vacances octobre 15 355

vacances octobre 15 324

vacances octobre 15 341

Plaza Colon, halle convertie en lieu de restauration avec de multiples cafés et restaurants très sympa et bon. vacances octobre 15 327

comida 3

Valence c’est son riz rond cuisiné en paella (ici riz à l’encre de seiche).

Que serait la ville sans son Agua de Valencia (vodka, gin, vin mousseux, jus d’orange, sucre de canne) et pichets de sangria? Aller Salud!!

comida 4

vacances octobre 15 357

Vieille ville

Tapas et cuisine espagnole

– La bodeguilla del gato, calle catalans (traditionnel)

– Tinti Fino Ultramarino, carrer de la Corretgeria (assez jeune et animé)

– gastrotapas hyper bon et bon conseil

– un autre dont je n’ai plus le nom très bon et frais calle Catalans

 

Quartier Ruzafa (regorge de restos, caffés et bar ambiance plus jeune)

– 2 Estaciones, calle pintor Salvador Abril 28, plus gastronomique un peu plus cher que les autres, très bon cuisine moderne, Deco sympa et pain au levain fait maison.

 

Plaza Cólon

– Ma Khin Café, calle Jorge Juan, cuisine d’inspiration asiatique très bonne décomptes sympa

La Rue du Château – 14ème …Côté food

Après une cession shopping rue du château vous ferez bien une petite halte gourmande voir un dîner et tout cela sans même changer de rue à peine de trottoir.

Mes deux gros coups de coeur sont le restaurant NINA (déjà allée 6 fois depuis septembre) et le tout nouveau café HEXAGONE CAFE le genre d’adresse qu’il n’y avait pas encore dans ce coin là de Paris et qui a plutôt tendance à fleurir rive droite.

Bref le sud de Paris n’a rien à envier à l’autre rive 😉

 

nina 3

 

Nina c’est un jeune chef de 23 ans qui officie dans une mini cuisine ouverte sur la salle à la déco minimaliste et chaleureuse. Ça sent bon, ça crépite, ça s’agite, les herbes folles virevoltent pour vous offrir des plats pleins de saveurs et de couleurs.

Le concept que j’adore c’est de proposer 2 tailles de plats, le Nina ou la 1/2 portion la Mosaïque (qui est tout à fait honorable). Soit vous composez à la carte ou bien alors vous vous laissez guider par le menu E/P/D ou le menu dégustation 5 plats à 34€.

La carte s’articule autour des trois saveurs et ingrédients phares du plat (canard/choux/dattes…) avec des inconditionnels comme la tempura de féta, les pâtes calamarata ou encore le cochon ibérique. D’ailleurs pour l’apéro la charcuterie espagnole est une tuerie. Le top étant de dîner au bar pour les voir officier et vous faire déguster toutes sortes de choses à la volée en deux préparations.

Et cerise sur le gâteau si vous êtes 6 vous pouvez réserver le barbecue sur lequel vous sera servi un menu autour du boeuf Wagyu, avis aux mateurs de très bonnes viandes…

nina 6

nina7

nina 2i

nina 1

nina10

nina8

nina

 

 

 

 

Hexagone café  ou l’art de faire du café torréfié en Bretagne par Stéphane Cataldi. Ça c’est un des quatre associés, le second y travaille à plein temps après être passé chez d’autres adresses bien connues de Paris et les deux autres participent à l’aventure le weekend en plus le leur boulot respectifs qui n’ont rien à voir avec le café.

L’endroit est une ancienne librairie pour enfant, ça m’avait fait mal au cœur de la voir fermer mais je suis heureuse que ce café ai investi les lieux et ai profité de l’architecture de l’endroit en installant un grand bar qui court tout du long. La salle est très lumineuse et bizarrement c’est bien le seul endroit du quartier où j’y ai croisé autant anglo-saxons. La preuve qu’on se déplace pour un bon café sans doute 😉

Si ne n’est plus l’heure du café ni l’humeur du jour vous pourrez aussi déguster un thé ou un chocolat chaud accompagné de délicieuses pâtisseries qui ne manqueront pas de vous faire de l’oeil sur le comptoir. Le matin régalez vous de tartines bio de chez Saibron au beurre salé (esprit Bretagne oblige) et de confiture artisanale. Il y a également un petit comptoir d’épicerie fine et de matériel pour faire du café comme un pro à la maison.

charlotte 002

charlotte 007

charlotte 005

charlotte 008

charlotte 009

charlotte 010

charlotte 013

NEW YORK…côté Food

IMG_6193IMG_6028Quand on pense aux Etats-Unis, on pense malbouffe, gras, grosses portions mais à New York il y a aussi de bonnes choses gourmandes, saines, et faîtes avec des bons produits de qualité et/ou locaux.

Par ici les adresses en images

Mast Brothers, deux frères qui font du chocolat artisanal à Brooklyn

Mast Brothers, deux frères qui font du chocolat

IMG_6025IMG_6023

Buschwick - Northeast Kingdom

Buschwick – Northeast Kingdom

testé et approuvé. trop bon avec des produits locaux

testé et approuvé. trop bon avec des produits locauxIMG_6133

IMG_6130

Autre bonne adresse dans Brooklyn; Marlow & Sons. Très bonne bouffe, on a envie de tout goûter et le service est top. On peut y déguster des huîtres de New York.

Les photos ne rendent pas trop hommage aux assiettes

IMG_7171

 

Arrancinis, et sandwich avec des oignons confits à tomber par terre

Arrancinis, et sandwich avec des oignons confits à tomber par terre

Le Chelsea Market est une gallerie avec plein de stands et épiceries où tout donne envie. A faire absolument!!

 

FAT WITCH FACTORY; de supers bons brownies faits sur place

FAT WITCH FACTORY; de supers bons brownies faits sur place

C'est drôle mais bizarrement ça ne donne pas envie!

C’est drôle mais bizarrement ça ne donne pas envie!

The LOBSTER PLACE - Un sandwich au crabe ou au homard. Poissons frais, fumés, sushis...
The LOBSTER PLACE – Un sandwich au crabe ou au homard. Poissons frais, fumés, sushis…

 

LE MOT DE LA FIN!!

LE MOT DE LA FIN!!

 

BROOKLYN

Voilà le carnet d’adresse que Marcus Nilsson (photographe culianire) m’a donné avant de partir:

 

Marlow & Sons: épicerie/ resto avec une petite varte hyper gourmande et des huitres

Williamsburg; 81 broadway

 

Five Leaves: y aller pour les pancakes aux myrtilles du brunch (qui ont l’air incroyable) avant midi si vous ne voulez pas attendre!

Greenpoint; 18 Bedford Ave

 

Roberta’s: Le must de la pizza et cuisine italienne/américaine contemporaine. Lieu Hipster. Très bon bar dans le fond

Bushwick; 261 Moore St

 

Northeast Kingdom: best burger in town!! quartier assez paumé avec un mélange de latinos et hispters et des murs recouverts de fresques. Ca vaut le détour si vous avez le temps

Buschwick: 18 Wyckoff Ave

 

MANHATTAN

Chelsea Market; pour tous les stands de bouffe et les brownies Fat Witch Factory

Meatpacking

 

The spotted pig: gastropub très populaire de April Bloomfield (1 étoile michelin). Très belle carte de vin

West Village ; 314 W 11th St

 

Vegetarian DIm Sum: un très bon asiatique pour les bouchées vapeur

Chinatown; 24 Pell st

 

Russ & Daughers; Bagels

Lower east side: 179 E, Houston st

 

H& H Bagels

239 Broadway. 79th et 80th st

 

Better burger

Chelsea; 178, 8th av 19th st

 

Levain Bakery: cookies

West side, 167 W 74th st

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COUTUME CAFE…Brunch et coffee shop

photo 1 (31)

Deuxième dans ma liste des brunchs préférés du moment, il y a Coutume Coutume café, rue de Babylone dans le 7e à deux pas du Bon Marché.

Le principe; un coffee shop où l’on se régale. Vous pouvez vous procurer du délicieux café moulu, torréfié sur place (c’est là que j’achète mon café), en prendre à emporter et également vous poser pour déjeuner, goûter et bruncher le weekend. Le tout dans un décor « brooklynien/ berlinois », carrelage blanc, mur décrépi, grand bar en inox avec des éviers reconvertis en pots de fleurs et machines à café qui brillent.

En ce qui concerne le brunch, le principe que j’adore c’est de proposer des menus qui changent tout les mois dont un est en rapport avec les crus de café. Brésil, Ethiopie par exemple…Il y a deux ou trois versions de brunchs différents. Cette fois ci vous aviez une version « masculine » je dirais car très copieuse, une version fille,le Veggie detox et une version aventurier avec l’Ethiopien.

Tout est fait maison et bien sûr le café est délicieux, les plats plutôt bien copieux.

photo 2 (27)

Légumes et tofu en tempura, quenelle de beterrave

Le petit plus c’est que le enfants sont le bienvenus et l’équipe est sympa.

Le petit moins c’est qu’on ne peut pas réserver, donc si vous ne voulez pas faire la queue, il faudra pointer le bout de votre nez avant 12h…par expérience 😉

 

photo 2 (30)

Composition5

 Composition1

 

la partie sucrée pleine de saveurs

la partie sucrée pleine de saveurs

 

La partie salée, plat brésilien et la version pour les grosses faims

La partie salée, plat brésilien et la version pour les grosses faims

Veggie detox brunch

Veggie detox brunch

 

Colorava…Mon brunch préféré du moment

 Le dimanche où il a tant neigé à Paris (en images ici), j’ai testé le brunch de Colorava, et quelle belle et bonne découverte. Il a ouvert en août 2012 par un jeune couple qui a été formé à l’école Ferrandi, qui drôle de coincidence et ironie du sort, se trouve dans la même rue. Ils en ont fait un lieu convivial, gourmand et sain, un brin bobo parisien mais moi ça me plaît 😉

J’ai été conquise. Par tout d’abord le cadre, très design scandinave avec son coin canapé, ses meubles en bois massif et ses chaises très fifties.

Puis la vue sur la cuisine pour asseoir ma soif de curiosité. Je dois avouer que je serais bien passée de l’autre côté à la préparation de la popote.

Et aussi, les pâtisseries sublimes qu’on a envie de toutes les goûter tellement elles sont belles. J’en ai goûté une à la maison, ça a été mon dîner pour tout avouer…je me suis régalée.

Enfin le menu brunch, à 26€ qui se compose des plats suivants en photo. Super rapport qualité +++/prix. Tout les plats sont cuisinés avec de beaux produits et un mélange de saveurs subtiles et justement dosées.

 

COLORAVA , j’aime parce que c’est CREATIF, GOURMAND et VISUEL.

 

Le petit plus que j’ai également apprécié c’est qu’il propose de remplir à nouveau la corbeille de pain et la théière avec de l’eau chaude plutôt que d’avoir à payer une nouvelle boisson, ce qui est le cas dans la grande majorité des brunchs.

Bon OK, il y a bien une petite bête noire. L’accueil, pas vraiment de bonjour, l’attente alors qu’on avait réservé et lepompom un couple de merdeux nous est passé devant et on s’est retrouvée dans l’entrée, cad dans les courants d’air glaciaux.

 

Bref allez-y pour le brunch, pour le salon de thé et le midi, les plats ont l’air bien sympathiques.

 

Il y a aussi une formule de brunch à 35€ avec à la place du pain/viennoiseries  de la brioche perdue, sincèrement je pense qu’elle vaut le détour plus une pâtisserie au choix.

 

COLORAVA

47 rue de l’abbé grégoire, 75006

http://www.facebook.com/Colorovapatisserie?fref=ts

Vu sur la cuisine, tout est frais et fait minute. Pas de triche chez Colorava

Ca n’a l’air de l’air mais c’est un délice, j’en mangerais tout les matins. Compote de poire agrémentée d’une chantilly épaisse et ferme avec de la cassonade.

Les viennoiseries chaudes, le beurre Bordier et la corbeille de pains variés

Des confitures et une pâte à tartiner maison (j’ai surtout opté pour la 2e option…), du miel et un jus d’orange frais pressé avec une boisson chaude.

Velouté de carotte et patate douce avec des lamelles de mimolette et un chou garni à la riccota.

Autre plat délicieux. Empanadas de boeuf aux épices (très fin) sur lit de crème d’artichaut et aubergines confites (fondantes à souhait)

Et il n’y a plus rien!! c’était trop bon!!

Il était une fois un goûter au Crillon

Ma passion gourmande je la partage avec une amie encore plus toquée que moi, incollable, intarrisable et intraitable quant au pain et à la pâtisserie. Cela faisait des mois qu’on parlait de ce fameux goûter au Crillon pour découvrir les créations du chef pâtissier Jérôme Chaucesse. Ce fut chose faîte en septembre. Bien à nous l’idée de 1° être allée faire du sport le midi 2° n’avoir déjeuner qu’une soupe de poisson. Ce fut gargantuesque, savoureux parfait par le temps froid et pluivieux de ce jour là.

Passons l’accueil et le service déplorable de l’hôtel (non pas que je fréquente ce genre d’endroit, je passe devant tous les jours pour aller au boulot mais c’était ma première introduction à l’intérieur).

Bref ce fut non seulement l’occasion de me délecter mais aussi de rencontrer THE « chef pâtissier » Jérôme Chaucesse avec qui nous avons tapé la causette pendant quasi 1h, qui nous a guidé vers nos choix, parlé de ses projets, de sa manière de travailler, des ses grignotages à tout moments de la journée – et hop un croissant aux amandes plus une tarte dès le matin.

J’oserais le comparer à Cristobal Balenciaga réunissant ainsi mes deux passions que sont la couture et la pâtisserie. Tout deux architectes dans l’âme, travaillant la matière première de manière structurale pour mettre en avant l’étoffe, les textures et pour émerveiller les spectateurs, pour avoir envie de se glisser dedans, de croquer dedans et de ressentir la douceur des textures, du subtil mélange de saveurs.

Malheureusement au goûter nous ne pouvons pas déguster les pâtisseries les plus créatives car elles sont réservées au service à table.

Mes best sont le sablé fourré au chocolat façon « BN », le macaron au chocolat/tonka (que j’ai dégusté le lendemain parce que à ce niveau là on frolait l’overdose) et le chocolat chaud (hors formule).

Si cette expérience vous tente avant que l’hôtel ne ferme ses portes pour rénovation pendant 2-3ans à la fin de l’année (à priori car pas de date officielle), nous avions choisi la grosse formule à 40€ comprenant 1 assiette de mini sandwich (pas terrible pour tout avouer, on aurait pu s’en passer), 2 pâtisseries de voyage et une mini pâtisserie classique avec un thé ou un café.

Ok vous avez compté tout ce qu’il y a sur l’assiette et ça fait plus, on a comme qui dirait débordé de la formule, d’où l’overdose de sucre. A savoir que le chocolat chaud peut servir à lui seul à vous caler car c’est une carafe pour severser   tasses!

BN, cake à étage pistache cassis, cake au chocolat, moelleux au noix, madeleine glaçage passion

St Honoré vanille, mousse matcha fruits rouge, macaron chocolat/tonka, entremet chocolat thé vert

après le carnage

les pickles

Un aperçu de ses créations

Les sucrettes avec le sucré

 

Charlotte toute rose des Pipelettes

Les pipelettes (salon de thé/épicierie du 14e) et Arsène et les Pipelettes (marque de vêtements pour enfant de la côte basque) se sont rencontrés , deux univers qui se ressemblent chacun dans leur domaine, la recontre ne pouvait être inévitable.

De là est né un joli projet, celui de créer LE gâteau des Pipelettes, le concours est jusqu’à samedi avec toutes les détails par ici.

Connaissant bien les Pipelettes de la rue Brézin, j’ai pensé à une charlotte déclinée autour du rose: avec des biscuits roses, de l’eau de rose, de la framboise, des pralines roses…

Je voulais une mousse légère et savoureuse comme les conversations des Pipelettes, une mousse au fromage blanc que les enfants peuvent aimer et que j’ai réaliser avec ma petite cousine Selma. Car oui le concours doit être la collaboration d’un enfant et d’un adulte.

Et voilà le résultat!

Pour 4 personnes

Ingrédients


1 sachet de biscuits rose de reims

150g de fromage blanc à 40%

2 blancs d’oeufs

15cl de crème liquide entière

30g de poudre d’amandes

2g d’agar agar (ou 1 feuille de gélatine)

4cuil à soupe de sucre glace

1cuil à soupe d’eau de rose

Vingtaine de framboises

Eau

1 cuil à soupe de liqueur de cassis (ou un sirop de fruit rouge)

Quelques pralines roses et des fruits rouges pour la décoration

 

 

Faire chauffer la crème avec l’agar agar.Si vous utilisez de la gélatine, la mettre à ramolir dans de l’eau froide, puis l’essorer et la mélanger à la crème chaude.

Retirer du feu. Ne pas faire chauffer le fromage blanc.

Mélanger en fouettant vivement au batteur avec le fromage blanc, le sucre glace, puis l’eau de rose et la poudre d’amande. Séparer la préparation en deux. Mixer une des moitiés avec les framboises.

Battre les blancs en neige bien fermes.

Incorporer délicatement les blancs en neige aux deux préparations au fromage blanc nature et framboise.

Tremper très rapidement les biscuits roses de Reims dans le mélange d’eau et liqueur. En tapisser un moule à charlotte ou bien des cercles individuels.

Verser jusqu’à la moitié la préparation aux framboises et continuer par celle nature. Placer au congélateur 1h afin qu’elle prenne rapidement puis conserver au frais.

Démouler au moment de servir.

Décorer avec des fruits rouge frais et des pralines rose concassées.

 

 

Claus…testé et approuvé

CLAUS, depuis le temps que je voulais tester ce nouveau lieu, concept store/épicerie/Petit déjeuner/brunch/lunch de la rue Jean Jacques Rousseau.

Nom, par ailleurs donné à l’une des formules testée par moi même et ma copine (fine gueule), en gros un pti brunch en pleine semaine avant d’aller bosser. Autant vous dire que c’est une bonne façon de commencer la journée. Je n’avais bu de café aussi bon depuis une éternité, plutôt celui de la machine à café à 0,40€, limite mon meilleur souvenir de ce repas où le rdv était pris à l’heure à laquelle je me lève normalement.

 

Mais qui c’est Claus? si vous avez échapé aux nombreux articles qui lui ont été consacrés.

Mr est Allemand

Mr vient d’une famille d’hôteliers et à grandi dans l’hôtel familial , a évolué dans l’univers de la gastronomie

puis Mr a bifurqué dans la mode à Paris

enfin Mr a décroché ses stilettos pour raccrocher son tablier et s’atteler à son projet tout frais tout beau.

UN CONCEPT STORE AUTOUR DU PETIT DEJEUNER

Tout est fait maison, tout est sain, et tout est bon.

Il faudra que j’y retourne tester les nouvelles formules et me réapprovisionner en café (qui est moulu sur place).

 

Le petit détail, sa petite perso, la météo du jour imprimée sur le menu qui varie en fonction des saisons

…une fantaisie héritée de ses racines hôtelières (la question posée fréquemment à l’accueil des hôtels);-)

 

On dîne où ce soir? resto thaï Ban Som Tam

crevettes crues au hachis d'épices

salade de fruits de mer

salade de papaye verte

boeuf au basilic thai

curry vert

riz gluant

Voici une super adresse de resto thai, découverte pare q’elle est dans mon quartier et à peine sortie j’ai déjà envie d’y retourner. La devanture d’ancien magasin avec ses volets en bois ne donne pas envie de s’y aventurer mais ce serait un tort.

La femme est thailandaise et le mari français et la cuisine épicée. Pour la salade de papaye verte spécialité locale, je vous conseille le niveau 0 même le niveau 1 (1sur 5) était méga épicé. J’étais bien contente d’avoir de la bière à boire pour calmer ma bouche en feu. Pour les autres plats, j’avais opté pour niveau 2, très largement supportable. Les plats sont préparés au fur et à mesure, donc l’attente est un peu plus longue mais c’est tant mieux comme ça la bouche a eu le temps de se calmer.

Souvent dans les restos thai les assiettes sont un peu légères, là elles sont bien généreuses. Les desserts sont tous bon, et tous à base de noix de coco, même mon père qui n’aime pas la noix de coco a apprécié.

En bonus la jeune serveuse est super mimi, discrète, polie et serviable comme les asiatiques savent l’être et les assiettes sont toujours joliment ornées de fleur d’orchidées.

Il y a 3 menus, un à 30€ et l’autre à 34€ (E+P+D), et enfin un gastronomie à partir de 6 personnes à 45€.

 

BAN SOM TAM

5 rue Raymond Losserand

75014 PARIS

01 43 22 65 72

Restaurants asiatiques

A Paris il y a pléthore de restaurants et au final quand on sort on ne sait jamais ou aller surtout quand on est en groupe. Trop de choix tue le choix je crois bien.

Voici ma liste perso des restaurants asiatiques que j’aime bien et où ne n’ai jamais été déçue, et je ne parle pas de japonais sushi et chinois s’il vous plaît.

Si vous avez de bonnes adresses asiat ou pas faite tourner que l’on puisse tester! 😉

 

Coréen

BONG, spécialité du barbecue sur la table.

Ils vous expliquent les différences culturelles entre l’orient et l’occident.Que nous mangeons par ordre chronologique: Entrée/Plat/Dessert alors que les asiatiques ont des repères plus linéaires et tous les plats sont apportés en même temps sur la table. Il n’y a plus qu’à se servir. Bonne adresse conviviale, un peu bruyante et qui sent l’huile mais ça vaut vraiment le coup. Réservez absolument.

42 rue Blomet, 15e, 01 47  34 73 62

 

KUNG JON, le meilleur Bibimbap que j’ai jamais mangé. Il est servi dans un caquelon (grand bol en terre cuite chaud) dans lequel les ingrédients cuisent et caramélisent dans le fond avec la sauce.

40 rue Carnot, Versailles, 01 39 51 22 99

 

Thai

LAO SIAM

A 20h il y a la queue sur le trottoir…les plats tournent autour de 12€, il y en a bien une cinquantaine, les tables sont serrées, il y a deux salles, la vitrine regorge d’étiquettes de guides, le service et rapide et efficace et c’est super bon! Le seul bémol c’est à l’autre bout de chez moi sinon j’ne ferais bien ma cantine 😉

49 rue de Belleville, 19e, 01 40 40 09 68

Vrai Japonnai

TONKATSU TOMBO, spécialité de porc pané. (traduction du nom)

Une envie de ciné? Une pause déjeuner? et bien allez sans hésitez à cette adresse tenue par de vrais japonnais qui vous accueillent tout en retenue, vous propose de vous resservir du thé. Le décor est très sobre ambiance cantine du midi, peu de tables mais de nombreux clients japonnais qui viennent qui manger seuls. Bon indice sur la qualité des plats. On peut même y manger de l’anguille et de la méduse et c’est vraiment pas cher!

14 rue de l’Arrivée, 14e

Les images ne donnent pas forcément envie mais c’est très bon et copieux!