Fauteuil Fifties

051

 

Voilà le petit dernier venu de mon appartement. La dernière « oeuvre » de ma maman qui prend des cours de tapisserie depuis trois ans. Un fauteuil des années 50′ que j’ai chiné chez Emmaus (pour changer…) et qu’elle a refait entièrement. Pour le tissu je ne voulais pas d’uni ni de motifs trop présents pour ne pas m’en lasser et que dans 10 ans il s’intègre toujours chez moi, j’ai donc opté pour un petit motif pied de poule prune et marine sur fond beige.

Voilà mes trois fauteuils, en plus de mon canapé 3 places dans mes 40m2 ! Pour le coup je pense que ce sera le dernier.

Fauteuil scandinave

Fauteuil Cabriolet 

 

LE VOILA  AVANT 

ihphone 155

053057060063065

 

Trouvailles Emmaus

Des biberons en pyrex pour faire de vos bébés de forts gaillards avec du bon lait frais

Ce que j’aime avec les ventes au poids de chez Emmaus c’est qu’on a l’impression qu’on va dépenser beaucoup d’argent, d’autant plus que la vaiselle c’est lourd donc j’aivais tendance à me retenie, en ai-je vraiment envie? Mais au final on se demande si la balance n’est pas faussée pour si la personne ne n’a pas omis de peser quelque chose car on s’en sort avec une somme frisant le ricicule. Moins de 5€ pour tout ça…

Lampe brûle parfum ART DECO

J’ai chiné avec ma mère cette lampe brûle parfum Art déco. C’est la première fois que je voyais ce type d’objet.

Elle se compose de trois parties, le tube à trois faces dans lequel on place l’éclairage, le chapeau perforé par lequel le parfum ressort et un contenant en porcelaine à l’intérieur qui permet de déposer le parfum liquide. Pour le moment je l’utilise uniquement comme objet de décoration peut être plus tard j’installerais l’éclairage.

il s’agit d’un objet édité à l’occasion de l’exposition coloniale de 1931 à Paris, représentant sur chacune de ses faces une silhouette de femme représentant les trois continents de l’Europe, de l’Asie et de l’Afrique.

Elle est signée M.Duchaussy, la paire est vendue entre 4000 et 6000E sur Artcurial!!!autant vous dire que ce n’est pas le prix auquel je l’ai acquise.

Serviteur muet personnalisé

 

Un petit Avant/Après d’un objet que l’on appelle Serviteur muet. Un bien joli nom pour un plat de service à petits gâteaux.

ps: la recette du gâteau pris en photo c’est pour mercredi 😉

Voici à quoi il ressemblait quand je l’ai acheté et le voilà maintenant.

Je l’ai chiné dans une brocante en province après en avoir cherché désespérément car c’est une denrée assez rare. Je me suis inspirée de motifs art déco pour dessiner les assiettes.

Après avoir été recouvert de peinture blanche pour porcelaine (celle qui ne nécessite pas de cuisson, mais bien 4couches pour recouvrir les motifs) je l’ai décoré au pinceau avec cette même peinture et au stylo à porcelaine (bien plus pratique pour faire des traits nets. Il en existe de plusieurs largeurs).

J’ai également changé la tige, je l’ai intervertie avec celle d’un autre serviteur muet que j’ai chiné par la suite mais je vais utiliser de belles assiettes anciennes à la base.

 

Pour les parisiens, vous pourrez trouver une large gamme de peintures pour porcelaine et autres supports au BHV.

Un nouveau fauteuil à restaurer et un de fini

Ma mère prenant des cours de tapisserie pour la deuxième année, il nous prend à toutes les deux la fièvre acheteuse de fauteuils vintage chinés à bon prix. Après un weekend à la campagne, j’ai chiné ce fauteuil rouge des années 50′ chez Emmaus, il ira parfaitement avec mon mobilier.

En plus il est super confortable, l’assise est profonde et la tête parfaitement calée dans le creux

Voici également la deuxième création de ma mère qui elle reste chez mes parents. Il s’agit d’un fauteuil cabriolet (le même que le mien) ciré an argenté et recouvert de tissu Dédar acheté à l’île Saint Louis Décoration.

voilà des exemples de fauteuil et tissu qui me plairait

 

Dédar

Fauteuil scandinave chiné et retapé

AVANT

 

APRES

Les étapes:

– poncage

– teinture effet bois vieilli

– déhousser les coussins

– refaire le patron pour tailler le nouveau tissu (Kenzo Maison)

– piquer les housses

enfin de prélasser les doigts de pieds en éventail

De l’utilité des objets

Après la cloche de mariée, pur objet décoratif, voici mon trio de carafes chinées chacune de leur côté chez Emmaüs et dans des brocantes. Ce qui me plaît c’est leur couleur marron, qu’on trouve rarement pour du verre et leur formes, toutes différentes. Graphiques, tout en courbes ou en lignes et surmontées d’un joli bouchon qui leur donne toute leur allure comme le chapeau qu’une femme pourrait porter et qui lui conférerait ce je ne sais quoi de singulier et de si élégant, cet élan et cette nonchalance qui font tout son charme.

J’ai un meuble laqué noir dans mon entrée et j’aime bien changer la déco que je mets dessus. Ces carafes je les aligne les unes à côté des autres comme de simple objets décoratifs sans utilité aucune.

Pourquoi les objets que nous achetons devraient-ils avoir une quelquonque utilité?

L’utilité que je leur donne, que je leur invente est celle de ravir mon regard, de me permettre de les admirer et d’éprouver un instant, si furtif soit-il, la satisfaction et la joie d’avoir contemplé quelque chose de beau et de plaisant.

Les objets inutiles servent à sublimer notre quotidien. On est sur terre pour se faire plaisir et pour jouir de la vie, non?Quel ennuie sinon…Certains se feront une bonne bouffe, d’autres iront au bout du monde, achèteront des toiles d’un peintre en vogue, dévaliseront les boutiques de fringues ou les cavistes à la recherche de la perle rare et enfin d’autres feront l’acquisition d’objets décoratifs qui ravira leur coeur et embelliront leur intérieur. Et je dirais même dans l’idéal de conjuguer tout ces plaisirs.

L’hédonisme comme art de vivre.

A méditer…