Jupon en Double Gaze

Voici un jupon tout simple à réaliser.

Un coupon de double gaze et 2h plus tard c’est sur mon dos.

Il suffit de froncer toute la largeur du tissu en 140cm et de le coudre sur une ceinture qui est elle-même deux bandes rectangulaires entoilées.

Pour la base du volant, couper au min 1,5 fois la longueur soit 210cm pour que ce soit plus foncé.

J’ai fermé le jupon avec une fermeture invisible. Vous pouvez sinon aussi le coudre avec une large élastique fantaisie.

Double gaze Les Coupons de Saint Pierre

Galon acheté au souk de Marrakech

Pantalon à pont ROMERO

Parfois on trouve LE patron de modèle qu’on rêve de coudre. J’ai un faible pour les pantalons à pont (pantalon fermée par un double boutonnage devant) et Pauline Alice a sorti pile poil le patron qu’il me fallait.

Encore une fois je n’ai pas fait de toile j’y suis allée direct. Par contre j’ai tout faufilé avant pour faire les essayages.

C’est un vrai plaisir à coudre, tout s’imbrique parfaitement et les explications sont bien détaillées étapes par étapes. Il est technique mais au final tout se passe bien.

J’ai du reprendre la ceinture de 3 cm car je suis très cambrée et élargir un peu les cuisses, dans la mesure des marges de couture que j’avais. Il faudrait que je perdre 1-2 kg pour être plus à l’aise car le tissu n’est pas du tout stretch.

J’aurais dû faire faire les boutonnières par contre car ma machine a eu du mal du coup je les ai cousues à la main.

Je m’en coudrai un dans un lainage fin pour cet hiver en élargissant un peu le tour de cuisse. ( Je l’ai taillé en 40, sachant que j’ai taillé la jupe de la même créatrice en 38).

 

Le tissu est de la soie aspect lin de chez Les Coupons de Saint Pierre.

Les boutons sont vintage de ma collection personnelle. J’ai juste du en acheter 2 autres que j’ai placé dans les angles car il m’en manquait un.

LES +

  • Une allure folle
  • Explications très détaillées et claires 
  • Coupe longue ou courte

LES – 

  • largeur de cuisse trop étroite quand on a un peu de formes

 

 

 

 

pa,

Robe longue dos nu

Parfois il y a des patrons qu’on adore mais que l’on ne couds pas tout de suite. Je l’ai même laisser au chaud sur le dessus de la pile pendant plusieurs années. Je crois que je n’avais jamais trop trouvé le tissu qui lui correspondait ou alors que mon coupon était trop petit.

La robe facile à coudre en théorie mais qui m’en a fait baver. L’essentiel est qu’elle fasse son petit effet et qu’elle soit super confortable à porter car le viscose est très doux et souple.

Comme je ne fait pas de toile préalable car je suis un peu happée par la temps et que le tissu se déformait beaucoup j’ai du énormément reprendre les pinces du buste et même en créer de nouvelles sur la poitrine. et faire des essayages sur soi pour reprendre au mm près cela relève d’épreuves de contorsioniste!

Patron BURDA STYLE de Mars 2013.

J’espère qu’elle vous plaira.

 

 

obe longue

Robe Cosmos dans les champs…de Pretty Mercerie

 

Après une longue trêve hivernale, printanière et presque estivale, me revoici en force par ici et mes nouvelles cousettes. Il me manquait cruellement de temps pour coudre et quand je m’y suis remise il m’a fallu trouver une âme charitable pour me prendre en photo. J’ai enfin réussi à mettre le grapin sur mon frangin et son nouvel équipement pour une session photo dans les champs.

C’est la première fois que je couds un patron Pretty Mercerie et celle jolie robe Cosmos m’a fait de l’œil.

C’est la petite robe facile à coudre, facile à enfiler en toute circonstance et déclinable dans beaucoup de tissus différents . J’ai personnalisé la mienne avec des pompons à la ceinture, du biais en bas des manches et sur le bord inférieur. Clairement ces opérations de finitions m’ont pris la double de temps que de coudre la robe! mais c’est ce qui fait tout son charme.

J’ai aussi raccourci le bas arrondi car elle était trop longue (je fais 1,63m). La prochaine je raccourcirai directement le patron en hauteur.

Le tissu en seersucker vichy vient des Coupons de Saint Pierre et le biais et les galon pompons de chez Toto.

 

Les +

  • Facile à coudre, accessible aux débutante. Je n’ai même pas suivi les explications à vrai dire.
  •  Rapide à coudre
  • Personnalisable
  • Très confortable

Les – 

  • Elle est un peu longue sachant que j’ai une taille moyenne, j’ai raccourci de 10cm quand même. 
  •  Assez décolletée

 

 

 

 

 

 

La recette de crêpes de ma grand-mère

 

J’avais créé ce blog pour partager en partie les recettes fétiches de mes grands-mères. Il s’est en fait avéré que j’ai mis plusieurs années avant de les publier, de prendre le temps d’en faire des photos si possible appétissantes.

Un de mes meilleurs souvenirs culinaires de Mamie Huguette est sans doute ses crêpes qu’elle nous préparait au petit déjeuner.

Elle les faisait cuire dans sa petite poêle en fonte, fines comme du papier à cigarette et délicieusement parfumées au rhum que mon oncle ramenait de la Réunion quand il rentrait en métropole.

Elle les roulait en cigare, saupoudrées de sucre et toutes bien alignées les unes aux autres sur une assiette, jusqu’à ce qu’on les dévore avec mon frère Baptiste. Et qu’on en redemande encore et encore.

Ces jours ci j’avais justement une grande envie de crêpes sans vraiment réaliser que c’était la Chandeleur aujourd’hui.

Donc voilà il est grand temps de partager avec vous la recette des crêpes de ma grand-mère.

 

Conseils

  • Quid sur le fait de faire reposer la pâte ou pas? Cela n’est pas impératif, cependant elle sera plus fine si vous la préparez la veille. 
  • Beurrez bien votre poêle entre chaque crêpe.
  • Mon astuce pour les faire bien fines c’est de tourner la poêle assez vite en même temps que je verse la pâte avec la louche et je verse rapidement l’excédent au dessus du saladier de pâte; 😉 Ma technique de tricheuse!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour une vingtaine de crêpes

250g de farine

2 cs de sucre

1/2 cc de sel

2 cs de beurre fondu

3 oeufs

1/2 L de lait

1 cs de rhum (ou de ma fleur d’oranger ou de l’extrait de vanille)

 

Verser la farine tamisée dans un saladier, creuser un puits et verser la 1/2 du lait (250ml). L’incorporer peu à peu avec une cuillère en bois en faisant tomber la farine au centre. Remuer vivement 2-3 min jusqu’à obtenir une pâte bien lisse et fluide.

Ajouter ensuite les oeufs battus en omelette, le sucre, le beurre, la sel et le rhum. Bien remuer.

Enfin ajouter le reste du lait en mélangeant vivement.

Vous pouvez ou pas faire reposer la pâte au frigo.

Ma grand-mère la préparait la veille, les crêpes n’en étaient que plus fines et plus parfumées.

 

 

Veste Malou en suedine moumoute

Parmi mes achats du salon CSF il y a cette suédine fourrée en mouton avec laquelle j’avais envie de me faire une veste bien douillette.

Le patron MALOU du livre Homewear de Slow Sunday Paris  s’est donc avéré parfait. J’ai choisi de jouer avec les deux faces en apposant les poches plaquées sur l’envers du tissu et en cousant toutes les coutures sur l’endroit pour faire apparaître la moumoute.

Les +

  • facile à coudre
  • rapide
  • très bien expliqué
  • super confortable

Les –

  • planche du livre assez compliquée à découper
  • suédine ne glisse pas très bien sous le pied de biche

 

 

 

 

 

 

 

 

Jupe Rosari en Tartan (Pauline Alice)

Voici un patron sur lequel j’ai craqué, celui que je cherchais et qui correspondait exactement à la coupe rêvée. Patron que j’ai néanmoins mis presque 3 ans à coudre au final. Je craignais en effet que la coupe ne soit pas forcément seyante sur moi, trop trapèze, insistant sur les zones que je cherche plutôt à camoufler, à savoir mon fessier.

J’ai fini par me lancer en ayant flashé sur un tissu tartan de chez Motif Personnel acheté au CSF dans l’idée de me faire une jupe.

La Jupe ROSARI de Pauline Alice existe en deux longueurs avec 3 variantes de poches pour lui conférer des styles différents et uniques. J’ai opté pour une longueur entre la version Mini et la version Midi, juste au dessus du genoux pour moi.

 

Les +

  • bien coupé
  • différentes variantes de longueurs et poches
  • explications claires et détaillées
  • à décliner dans beaucoup de tissus différents

Les –

  • Je n’en vois pas

 

 

 

 

 

Vitrine de NoËL – La Forêt enchantée

Rendez vous dans la forêt enchantée parsemée de fleurs aux boutons d’or sur des arbres en cannage et en jute. Tout en contraste entre des matières naturelles brutes ou plus sophistiquée et domptées à la main.

Un champs de fleurs éclot sur des structures en bois en suspension comme des tableaux à cueillir.

Rendez vous chez Les Pipelettes, 29 rue Brézin dans le 14e pour admirer en vrai ma vitrine. Qui rend toujours mieux en réalité qu’avec des photos de nuit.

L’occasion d’y déguster un délicieux déjeuner ou dîner et de faire des emplettes gourmandes.

 

 

 

 

 

 

 

 

trine trine

Cinnamon Rolls – ma recette à la main

 

J’ai une petite passion pour les cinnamon rolls (brioche roulée à la cannelle en français). J’en avais déjà publié deux recettes sur le blog ici et, j’en ai testée une nouvelle entièrement inventée et surtout sans robot. La pâte est pétrie à la main. Ce qui demande certes plus de temps qu’avec un super robot pâtissier mais c’est tellement plus satisfaisant d’obtenir cette texture digne d’une brioche de boulangerie, aérienne et moelleuse.

J’ai hâte d’en refaire une et j’en mangerais bien tout les matins au petit déjeuner.

 

 

 

 

 

 

Prévoir 2h30 de repos dans la préparation

Pour 1 grosse brioche

Ingrédients

Pâte

500g de farine T65 ou T55

1 sachet de levure boulangère instantanée

15cl de lait tiède

150g de beurre fondu

3 oeufs

2 pincées de sel

30g de sucre en poudre

1/2 cc d’extrait de vanille

Garniture

120g de beurre doux ramolli

60g de sucre en poudre

6 c à soupe de cannelle

Glaçage

100g de sucre glace

3cl d’eau chaude

La pâte:

Préparer la levure; faire fondre la levure dans un bol avec un peu d’eau tiède et 1 cc de sucre (l’eau ne doit surtout pas être chaude ou bouillante sinon la levure ne lèvera pas et elle ne doit jamais être en contact avec le sel non plus).

Mélanger les ingrédients dans un saladier et pétrir énergiquement pendant 10-15min. (Je l’ai fait à la main).

Déposer la pâte dans un bol huilé et couvrir de film alimentaire. Laisser lever environ 45min jusqu’à ce que la pâte ai doublé de volume.

(L’astuce est de placer votre saladier sous votre couette et à l’abri des courants d’air au moins).

Pétrir de nouveau  10 min.

Le façonnage. 

Mélanger le beurre ramolli, le sucre et la cannelle.

Sur une surface farinée, abaisser la pâte en rectangle de 0.5cm-1cm d’épaisseur. Rouler la pâte dans la longueur en boudins et couper 10 rouleaux.

Les placer dans un plat pouvant les contenir dans du papier sulfurisé. Laisser lever 1h à température ambiante jusqu’à ce qu’ils soient bien gonflés.

La cuisson:

Préchauffer le four à 180°C, enfourner et laisser cuire jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés env 40min. Attention à ce qu’ils ne sèchent pas trop vite, s’ils colorent trop rapidement baisser le four.

A la sortie du four badigeonner du mélange pour le glaçage et déguster aussitôt.

 

Robe TILIA en velours

Ce patron est vraiment mon chouchou car cette robe est très confortable, associable avec plein de choses et il est super rapide à coudre. Ce qui n’est pas négligeable quand comme moi on a peu de temps devant soi à consacrer à la couture et qu’on aime avoir la satisfaction de terminer un ouvrage rapidement et de le porter dès le lendemain.

J’avais déjà cousu une version en simili cuir il y a un an tout juste. Cette fois-ci c’est dans un sublime velours Kenzo que ma mère avait acheté il y a pas loin de quinze ans. Il a enfin trouvé patron à sa coupe ;-).

 

Robe TILIA S- Slow Sunday Paris

Les +

  • facile à réaliser 
  • rapide 
  • super confortable et déclinable dans plein de tissus
  • coupe très féminine bien échancrée
  • jolis détails de doublure contrastante

Les – 

  • La finition de l’emmanchure qui est un peu plus délicate. Ca y est cette fois-ci j’ai pigé le truc et c’est nickel.