DIY…DECO DE NOEL – part 1 – Pompon papier de soie

Alors alors le compte à rebours commence, le réveillon de Noël est dans 10 jours…J’ai passé dimanche dernier à faire mon beau sapin et j’ai voulu créer toutes les décorations moi-même. Je vous livre des petits tutos super faciles pour faire votre propre décoration.

Pour ma part j’ai choisi le thème blanc et bleue électrique. J’avais ramassé cet été des pommes de pins chez ma tante, que j’ai peintes avec de la peinture acrylique (ça me revenait moins cher que de la peinture en bombre mais franchement c’est un peu galère, je conseille la bombre si vous voulez faire vite et efficace), ensuite j’ai fait des pompons en papier de soie pour la cime du sapin, des étoiles dans un papier à motif dentelle et enfin des fleurs blanches à l’aide de gobelets en plastique (tuto à venir…).

Aujourd’hui, je vous livre le tuto pour faire les pompons en papier de soie, vous pouvez en réaliser de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Pour les parisiens il y a un large choix de couleurs de papier au BHV.

AVANT la déco DIY

APRES en attendant les cadeaux au pied

 

POMPONS EN PAPIER DE SOIE

Il vous faut:

– du papier de soie de la couleur de votre choix

– des ciseaux

– du fil de fer fin ou du fil de pêche

– des paillettes (facultatif)

– de la colle en bombe (facultatif)

Pour réaliser des pompoms de 10-15cm de diamètre.

Découpez une bande de papier de cette largeur, en prenant 4 feuilles d’épaisseur. Pour la longueur coupez votre feuille en deux.

Pliez le papier dans la longuer en formant un accordéon de 1cm.

Enroulez le fil de fer au centre de l’accordéon, gardez un peu de longueur pour ensuite pouvoir accorcher le pompom

4° Coupez en pointe chaques extrémités de l’accordéon replié.

 

Dépliez l’accordéon

Effeuillez  les épaisseurs du papier de soie de façon à donner du volume. Manipulez avec précaution car le papier se déchire facilement.

Lorsque vous l’avez fait d’un côté répétez l’opération de l’autre côté.

8° Il ne vous reste plus qu’à accorcher votre pompom et à en refaire d’autres!!

Pour la petite touche de Noël l’ai vaporisé de la colle en bombe afin de coller des paillettes dessus.

Astuces ;

si vous souhaitez réaliser des pompoms géants, pour un anniversaire, un mariage…prenez les dix feuilles d’épaisseurs du paquet et réalisez le pompom de la même façon sans avoir découpé le papier à un format plus petit.

DIY…Tête de lit Art Déco

Une tête de lit ça change le look d’un lit et d’une chambre quand même et ça peut aussi servirà isoler la tête d’un mur froid ou humide. Et bien moi j’en voulais une pour faire joli et l’assortir à mon buffet (j’ai utiliser lamême peinture).

Une fois de plus je l’ai chiné chez mon Emmaus préféré; à Chatellerault. C’est en fait un lit en bois dont je n’ai gardé que la tête de lit et non les bords, j’ai également coupé les pieds carles vieux lits étaient plus hauts que ceux que l’on fait maintenant.

 

Si l’envie vousprend de faire la même chose

Il vous faut:

1 tête de lit en bois

du papier de verre

du décapant

de la peinture sous couche (qui permettra que votre peinture tienne bien et quele bois ne la boive pas)

de la peinture de la couleur de votre choix

des pinceaux

1° Décaper le support pour enlever le vernis

2° bien nettoyer le support pour qu’il n’y ai plus de poussière

3° Appliquer la peinture de sous-couche et laisser sécher le temps indiqué

4° Passer deux couches de peinture

5° la déposer derrière votre lit

6° FAITES DE BEAUX RÊVES…

 

 

Serviteur muet personnalisé

 

Un petit Avant/Après d’un objet que l’on appelle Serviteur muet. Un bien joli nom pour un plat de service à petits gâteaux.

ps: la recette du gâteau pris en photo c’est pour mercredi 😉

Voici à quoi il ressemblait quand je l’ai acheté et le voilà maintenant.

Je l’ai chiné dans une brocante en province après en avoir cherché désespérément car c’est une denrée assez rare. Je me suis inspirée de motifs art déco pour dessiner les assiettes.

Après avoir été recouvert de peinture blanche pour porcelaine (celle qui ne nécessite pas de cuisson, mais bien 4couches pour recouvrir les motifs) je l’ai décoré au pinceau avec cette même peinture et au stylo à porcelaine (bien plus pratique pour faire des traits nets. Il en existe de plusieurs largeurs).

J’ai également changé la tige, je l’ai intervertie avec celle d’un autre serviteur muet que j’ai chiné par la suite mais je vais utiliser de belles assiettes anciennes à la base.

 

Pour les parisiens, vous pourrez trouver une large gamme de peintures pour porcelaine et autres supports au BHV.

TUTO déco…Ca papillonne, ça s’envole et ça s’accroche au mur

Si ces tableaux vous inspirent voici le mode d’emploi pour faire  s’épanouir votre créativité et embellir vos murs.

 

Tuto DIY déco

Matériel

Toiles à peindre

Peinture acrylique

Pinceaux (peinture + colle)

Pages de magazines

Colle blanche

Feuille Canson

Attaches parisiennes

Cutter

 

1° Peignez vos toiles avec la couleur de votre choix

2° Découpez des morceaux de magazines ou journaux et collez les sur une feuille Canson. J’avais choisit de faire un dégradé.

3° Faîtes un patron de différentes figures (papillons ou autres) dont vous vous servez pour découper dans le collage Canson.

4° Fendez vos toiles ainsi que vos figures aux endroits où vous souhaitez les placer de façon à le sfixer avec des attaches parisiennes.

Et voilà c’est fini!

 

Un nouveau fauteuil à restaurer et un de fini

Ma mère prenant des cours de tapisserie pour la deuxième année, il nous prend à toutes les deux la fièvre acheteuse de fauteuils vintage chinés à bon prix. Après un weekend à la campagne, j’ai chiné ce fauteuil rouge des années 50′ chez Emmaus, il ira parfaitement avec mon mobilier.

En plus il est super confortable, l’assise est profonde et la tête parfaitement calée dans le creux

Voici également la deuxième création de ma mère qui elle reste chez mes parents. Il s’agit d’un fauteuil cabriolet (le même que le mien) ciré an argenté et recouvert de tissu Dédar acheté à l’île Saint Louis Décoration.

voilà des exemples de fauteuil et tissu qui me plairait

 

Dédar

Nouveau né dans mon nid douillet…un fauteuil cabriolé Louis XV


Une fois n’est pas coutume ce n’est pas une de mes créations mais l’oeuvre de ma mère que je vous présente aujourd’hui. Elle a commencé des cours de tapisserie l’année dernière et elle m’a fait de A à Z ce cabriolet que j’ai eu le bonheur de recevoir à Noël.

Nous l’avons acheté sur Le bon coin et il ressemblait plutôt à ça (voir photo en dessous), puis décapé, c’était super galère soit dit en passant, repeint en noir mat puis le travail a été de désosser la carcasse pour ensuite refaire l’assise en entier avec les techniques traditionnelles de tapisserie dans les règles de l’art.

Le tissu est un velours ras de chez Rubelli acheté sur l’île Saint Louis à Paris chez Ile Saint Louis Décoration ( 51 rue Saint Louis en l’ïle) Ils sont de super bon conseil, c’est une vrai caverne d’ali baba et cerise sur le gâteau, il y a une remise de 20% par rapport aux prix pratiqués ailleurs…

Voici les étapes:

pose des ressorts

 

crin végétal

 

Toile blanche avant la pose du tissu et préparation des accoudoirsla touche finale le passepoil!

D’autres photos à la suite…


Sinon pour les curieux et amateurs d’histoire et de mobilier, voici quelques explications sur le style Louis XV piquées sur Wikipedia:


« Le style Louis XV est initialement un style caractéristique de sièges, qui a ensuite influencé tous les arts de son époque.

Ce style fut une pure création des ébénistes et plus particulièrement le résultat d’une avancée technique majeure dans la fabrication des sièges. C’est la maîtrise parfaite des assemblages et de la résistance du bois qui permet de supprimer les lourdes entretoises, d’alléger les carcasses et d’oser les pieds galbés.

C’est presque toujours une innovation technique qui met fin à la répétition des styles classiques, qui permet d’explorer de nouvelles formes et qui déclenche l’apparition d’un renouveau stylistique. Cela est particulièrement vrai pour le style gothique, le style Louis XV et l’Art Nouveau. Trois courants caractérisés par leurs lignes courbes et par l’acquisition de la maîtrise d’un matériau : la pierre pour le premier, le bois pour le deuxième, le métal pour le troisième.

Les inventeurs du style Louis XV sont de véritables créateurs au sens moderne du terme, qui révolutionnent la façon d’envisager le mobilier et la décoration intérieure.

De nombreux ouvrages font référence à ce style sous le nom de rocaille ou rococo surtout quand il s’agit de projets complets de décoration intérieure faits par des ornemanistes.

Le style Louis XV est un style que l’on pourrait qualifier de féminin :

  • il se caractérise par sa légèreté, en réaction au style Louis XIV où le mobilier devait dégager de la puissance et imposer le respect au point d’en devenir écrasant : le mobilier Louis XV est charmant, élégant, léger et invite plus à la détente et aux futilités de la cour qu’à la solennité.
  • c’est un mobilier commandé le plus souvent par ou pour les femmes : celles-ci, en effet, prennent une place importante à la cour, et font autorité en matière de décoration.

Ce style se caractérise par une recherche d’intimité et de confort. Les pièces se font plus petites et plus chaleureuses, les plafonds moins hauts, les boiseries sont peintes en tons doux (rose, crème, couleurs pastel).

C’est un style d’invention :

  • On voit ainsi apparaître le pied galbé (dit « pied Louis XV ») qui est une évolution des pieds en forme de pattes animales, mais ici ce sont les pattes de biche, et non plus de lion qui sont prises comme modèle.
  • Pour la première fois depuis le Moyen Âge, on voit réapparaître l’asymétrie. Les petites commodes sont souvent asymétriques, mais toujours équilibrées ; il en résulte une impression de fantaisie, sans pouvoir dire pourquoi au premier coup d’œil.
  • On donne priorité au décor plus qu’à la forme utile, par exemple sur les commodes, les décors en bronze se prolongent d’un tiroir à l’autre, jusqu’à faire disparaitre l’intersection entre eux.
  • Le mobilier est repensé pour occuper tout l’espace des pièces, et non plus seulement la périphérie comme on peut le voir encore de nos jours au Château deVersailles. C’est ainsi que l’envers des dossiers est plus travaillé.
  • La ceinture des sièges devient galbée en plan mais aussi pour la première fois en élévation.
  • C’est l’apparition du dossier violoné et du dossier cabriolet (courbe en plan), pour les sièges qui sont au milieu de la pièce, bien qu’on utilise toujours le dossier à la reine (droit en plan), violoné ou non, pour les sièges destinés à rester le long des murs. »

Fauteuil scandinave chiné et retapé

AVANT

 

APRES

Les étapes:

– poncage

– teinture effet bois vieilli

– déhousser les coussins

– refaire le patron pour tailler le nouveau tissu (Kenzo Maison)

– piquer les housses

enfin de prélasser les doigts de pieds en éventail

DIY Tableaux robots

Dans la série des tableaux collage, je vous présente la famille robots.

Cadeau de 1 an, cadeau de naissance chaque cousin en a un.

– Le grand Maël

– Les jumeaux Noaïm et Dalil

 

Le Quatrième l’a fabriqué avec moi sous une pression insistante pour qu’on fasse l’atelier collage.

Trois tableaux carrés au départ, une locomotive  et des wagons à l’arrivée pour cette œuvre collective.

C’est parti sur la route du train Mathias.

 

Que la lumière soit

Je voulais un lustre un peu sympa mais discret car en plein milieu de ma pièce.

Je le voulais avec plusieurs niveaux

Je le voulais pas trop grand mais quand même présent

Je le voulais pas trop cher (comme d’habitude)

Je le voulais utile, c’est à dire par de lumière tamisée qui n’éclaire rien

 

J’ai pensé le faire moi même

J’ai pensé acheter deux abats jours de taille différente et les assembler ensemble

 

J’ai chercher les élus de mon cœur

Je suis tombé sur ce lustre chez Casto tout blanc tout nu

Je l’ai acheté, moins cher que le prix indiqué en plus

 

Je l’ai customisé avec des bandes de papier découpées,  acheté à l’Eclat de Verre (Place du Marché à Versailles)

et il a illuminé mes soirées.

 

Bibliothèque de récup façon légo

Voici la bibliothèque de mes rêves. Enfin la vrai c’est celle de Roche Bobois éco conçue la LEGEND . Je voulais et j’ai cherché une bibliothèque qui ne soit pas de vulgaires étagères mais plutôt asymétrique, en bois, qui ne dépasse pas 90cm de large  et qui me serve à la fois à ranger mes livres mais aussi à faire une petite séparation avec mon côté chambre.

J’avais vu il y a quelques années à Lille une console fabriquée avec des caisses à pomme et j’avais adoré l’idée. A tel point qu’elle est restée dans un coin de ma tête pendant tout ce temps et en dépits de mes recherches pour en trouver une neuve, j’ai fini par la fabriquer moi même.

Comment ça c’est fait??

Ce que je trouvais était soit trop cher, soit trop moche, soit trop grand enfin de quoi me résigner à ne pas pouvoir ranger mes livres. Et par le plus pur des hasards, qu’est ce que j’ai trouvé lors d’une balade shopping à Tours? Tout un tas de caisses à pommes à 5€!! Autant vous dire que je n’ai pas hésité deux secondes, j’ai rapidement calculé le nombre qu’il me fallait et hop on a chargé le coffre du Scénic direction Paris. Hahah, merci le Scénic des parents, je peux vous dire qu’il revient toujours plein de la campagne.

Ensuite côté pratique, je ne voulais pas qu’elle soit à même le sol, donc re-galère pour trouver des pieds, ceux du commerce étaient trop moches, des roulettes auraient pu être sympa mais ce n’est pas le style que je voulais (des pieds métalliques travaillés style baroque en réalité), j’ai écumé les vides greniers, Emmaus et rien du tout. Puis une virée inopinée dans l’atelier de mon grand-père et je suis tombée sur des pieds de table sculptés tout à fait à mon goût et hop direction Paris. Merci papi chéri 😉

Je conçois que ce ne soit pas du goût de tout le monde et autant vous dire que ma grand mère a trouvé cela plutôt farfelu, ça lui a rappelé mon oncle qui se construisait la sienne avec des briques et des planches…

Bon il y a quand même eu quelques étapes avant de ressembler à cela:

– gros nettoyage au Karcher

– ponçage

– Mise en teinte pour bois brut (Libéron, effect bois vieilli)

– Cire effet blanchi (Libéron)

– mise en teinte de nouveau car c’était trop blanc

– Cire effet doré (Libéron)

– et enfin une cire d’abeille  incolore pour unifier le tout

-la taille des pieds de table

– un cadre en métal pour le socle fabriqué par mon cousin

– et hop assemblage du tout et mise en rayon des ouvrages