Tuto DIY bracelets ethniques et Liberty

J’avais acheté des bracelets moches et d’autres plus simples en bois dans le but de les customiser.

Les vilains avec du biais en Liberty et les autres grâce à du masking tape (ruban adhésif à motifs) et des stylos posca.

En plus j’ai du essayer de les rétrécir car j’ai une petite main et ils tombent tout le temps, j’ai donc collé du galon à l’intérieur pour réduire leur circonférence.

 

Matériel:

– des bracelets assez larges

 

– de la colle blanche

– du biais en Liberty ou autre (env 1m par bracelet)

 

– du masking tape

– des stylos Posca ou pour tout support (dans les boutiques de loisirs créatifs ou BHV)

 

AVANT

APRES

Pour les bracelets en Liberty:

Fixer avec de la colle le bout du biais à l’intérieur puis l’enrouler autour du bracelet en déposant de la colle tout du long au fur et à mesure que vous tournez le biais. Faîtes le se chevaucher un peu. terminez à l’intérieur.

Pour les bracelets en bois:

En fonction de la forme de vos bracelets, peignez à l’aide du stylo Posca, les motifs que vous souhaitez, de même avec le masking tape laissez libre cours à votre imagination et votre créativité.

Ma tenue de mariage DIY

2012 est un grand cru, 4 mariages dont celui de ma chère amie d’enfance Caroline que je connaît depuis que l’on a 3 ans.

Cela c’est passé dans un joli village à Colombiers près de Béziers où ses parents ont ouvert une chambre d’hôte qui donne sur la canal du midi entre la mer et les vignobles. Autant vous dire dans un cadre qui est propice aux cérémonies et à la fête.

J’ai eu l’honneur et le plaisir d’être l’une des demoiselles d’honneur, le dress code était Rose et je tenais à faire ma robe moi même. Je dois avouer que cela a été un peu compliqué de trouver une soie rose qui me plaise et de ne pas avoir l’air d’une guimauve. Une fois de plus c’est chez sacré coupon que je l’ai dénichée, une mousseline imprimée de chevrons que j’ai doublé avec un crêpe corail bien pétant.

Le mois de mai malgré les nombreux jours fériés a été dense et ça a été la course pour la finir dans les temps et la donner à ma copine qui me l’a amenée en voiture une semaine avant.

Mais ouf j’y suis arrivée! et à faire mon bibi aussi, mais en 45min c’était fait par contre à minuit trente. AH créativité quand tu me tiens!

Mais il n’y a pas eu que ma tenue de DIY mais aussi le livre d’or façon scrapbooking que l’on va agrémenter de photos prises dans un décor réalisé par mes soins. Ça c’est notre surprise avec Anaëlle pour leur retour de voyage de noces.

Ce fut un très beau mariage avec des mariés resplendissants de bonheur, un temps magnifique, de jolies surprises et cerise sur le gâteau un feu d’artifice offert par le papa de la mariée.

 

 

DIY Un sautoir en plume…du Luxembourg s’il vous plaît!

 

Un sautoir créé au hasard d’une promenade au jardin du Luxembourg avec mes cousins. Mathias, 8 ans a ramassé cette jolie plume sur le sol humide d’une fine pluie de mars.

Je me suis dit que je pourrais en faire un joli sautoir, comme cela je pourrais penser à lui en le portant.

J’y ai ajouté un bout de biais en Liberty et un lien de cuir tressé acheté chez l’Atelier rue des Plantes dans le 14e.

Et voila donc, un bout de chaine, des bouts de tissu et une plume pour orner joliment mon cou.

 

Merci à mon mannequin Claire qui avait aussi posé pour mes headbands ici.

 

L’hiver n’est pas terminé on continue le tricot

Je confesse, le tricot ce n’est vraiment pas là où je suis le plus douée, je manque de pratique et d’expérience et d’assistance aussi il faut le dire mais j’ai quand même réussi à me tricoter un bandeau tressé  en côte 1/1 (pour les connaisseuses…) avec des restes de pelotes qui avaient servies pour faire des pulls. Et bien je dois avouer que je suis très fière du résultat, même très très fière et je ne préfère pas compter le nombre d’heures que j’y ai passé.

Et dire que j’ai failli l’oublier au cinéma l’autre jour, j’en aurais été verte!!

J’avais peur de ne pas pouvoir le mettre parce que se tricoter un bandeau au mois de mars c’est un peu risqué, surtout étant donner la lenteur à laquelle l’ouvrage a avancé mais bon l’hiver a décidé de récidiver, et moi je suis bien contente d’avoir chaud aux oreilles.

Mon adresse pour acheter de la laine de top qualité; du cachemire, de l’alpaga, du mérinos à prix tout doux c’est La Lainière de Wazemmes, et oui c’est à Lille mais vous pouvez commander via leur site internet. C’est  une vrai caverne d’Ali baba cette boutique. Ils se feront un plaisir de vous conseiller. C’est le fils de la patronne qui prendra vos commandes, deux jours plus tard c’est chez vous. Difficile de rester raisonnable devant le choix et la qualité des laines, plus douces les unes que les autres.

clips chaussures bis

Il y a du nouveau dans les clips à chaussures d’inspiraiton très variées:

– du pop art style Rykiel

– du précieux orientalisant avec de la récupération d’un bracelet vintage

– du girly avec des noeuds toujours des noeuds!

Pour les autres modèles et un tuto c’est par ici

Sacs à main vintage personnalisés

 

Petite présentation de cette collection Made By Me que j’ai créé pour le plaisir de les vendre et d’offrir des pièces originales, personnelles et uniques.

Je suis une grande chineuse, à la recherche de la pièce ancienne, atypique et originale.

Je suis une manuelle invétérée qui a besoin de faire quelque chose de ses mains le plus souvent possible.

Je suis une grande créative, toujours la tête pleine d’idées à mettre en forme.

Je customise des sacs à main vintage que je chine, nettoie, retape et transforme pour leur donner un peu twist. Généralement ce sont des sacs à main très anciens avec de jolis fermoirs et un intérieur délicat.

Quand je vivais à Copenhague, j’ai rencontrer une dame qui faisait cela et j’ai appris la technique avec elle, pour la reproduire à mon tour une fois rentrée en France. Je me suis donc mise à écumer toutes les brocantes et vides greniers en quête de sacs originaux, en bon état, puis à entrer dans le processus créatif à savoir en partie comment et ou décorer le sac pour mettre ses lignes en valeur.

Le col c’est cOOl comme dirait Paulette!!

Si vous lisez bien la presse féminine et vous intéressez un tant soit peu à la mode et aux tendances, cela ne vous aura pas échappé le col c’est le IT Accessoires de la saison. Alors moi j’ai décidé d’en faire tout plein, des claudines, des classiques, d’en chiner.

ET ET AUSSI je vous faire partager un TUTO sur la magazine PAULETTE.

Pour reprendre la petite histoire du col, contée chez Paulette, veuillez lire ce qui suit 😉

Le col a longtemps été l’apanage du clergé, des savants et des classes nobles et bourgeoises. Au fil des époques et des modes, il change de forme pour devenir le signe statutaire d’appartenance à une élite. Au XVe siècle, le col devient plus visible, comme prolongement de la chemise de corps. Au XVIIe, porté par la noblesse et orné de dentelle, il est véritablement consacré comme un vêtement de mode et de luxe.

ET ET AUSSI très bientôt je vous livrerais un tuto pour faire votre propre col Claudine.

Vous avez toutes de vieilles chemises que vous ne mettez plus, sans parler de celles de votre homme que vous en pouvez plus voir?? Et bien armez-vous de votre paire de ciseaux et couick couick vous coupez le col au ras du pied de col et c’est parti pour la cusotmisation de votre choix.

Le teindre

Le peindre (peinture pour textile)

Lui faire prendre du galon (adresses à la fin)

Le boutonner chic et plus si affinités

 

Le col de Paulette découpé dans une chemise d'homme

Col découpé dans une chemise de femme

J’ai teint celui-là avec du thé noir et je peux vous dire que la teinture tient! Il vous suffit de faire infusé une grosse quantité de thé dans de l’eau bouillante puis de retirer les feuilles et de faire tremper votre tissu pendant 2H env et vous laisser sécher.

J’ai également fait des fentes au ciseau pour créer une boutonnière car il n’y en avait pas et j’ai cousu un joli bouton pour donner un côté bijou à mon col.

 

Et voici la version col Claudine en cuir, ça c’est pour mon côté jeune  fille sage 😉

Adresses à Paris :

Mokuba, les rubans de luxe, 18 rue Montmartre, 1er.

Mercerie Moline, 2  rue Linvingstone, 18e (et toutes les autres du quartier autour du Marché St Pierre)

La Droguerie, 9 rue du Jour, 1er

L’Atelier, 27 rue des Plantes, 14e et 108 rue des Dames, 17e.

L’entrée des fournisseurs, 8 rue des Francs Bourgeois, 3e.

La mercerie du BHV au 4e étage

Mercerie du Bon Marché au 3e étage avec un espace La Droguerie

 

Chocolat et Vieilles Dentelles s’invite chez Paulette!!

Paulette

Après la folie des headbands vus ici, cette saison c’est le col qui prend du galon et vient orner vos jolis petit cous.

Et aujourd’hui, et pour plus tard aussi d’ailleurs, rien que pour les lectrices de Paulette Magazine un petit tuto pour faire votre col vous-même. Ne vous inquiétez pas il n’y a pas besoin d’être douée en couture, une paire de ciseaux et de la colle à tissu feront l’affaire. C’est par ici que ça se passe…

Ça tombe bien c’est le weekend et vous en saviez pas quoi faire et bien ya plus qu’à et on se retrouve lundi pour un nouveau tuto col, avec le fameux col Claudine. Et je veux voir le résultat partagez le sur la page Facebook de Chocolat et Vieilles Dentelles.

Headbands

Bon le headband on ne peut pas trop y échapper quand même, il y en a de tout les styles, toutes les couleurs, façon bijoux façon bandeau hippie, discret, voyant sur cheveux longs ou cheveux courts, pour un mariage ou pour faire la pouf.

Bref il m’en fallait, donc j’ai commencé par en faire quelques uns avec des scoubidous, d’autres avec du jean, du gros grain pour les vendre lors de la vente que j’avais organisé en mai puis l’inspiration venant j’en ai créé de plus en plus avec de la soie, du cuir, des fleurs, des pierres, du métal et de la dentelle bien sûr!

Si ça vous plaît n’hésitez pas à m’en commander!

Merci à Claire d’avoir bien voulu faire le mannequin au beau milieu de notre séance de bronzette au bord de la piscine 😉

 

Faut qu’on s’y COLs (la super tendance de l’hiver!!)

La super méga grosse tendance accessoire de l’hiver c’est le COLS, Claudine, pointu, en cuir, en dentelle, raide, souple, avec des perles, des strass, des noeuds. Bref vous l’aurez compris ce sera comme vous voudrez sous toutes les formes rêvées, fantasmées, le seul truc c’est qu’il faudra éviter d’avoir l’air d’une playmate! 😉

Vous n’êtes pas trop bijoux, vous n’ êtes pas trop à l’aise avec une chemise sur le dos, vous êtes d’humeur changeante qui a dit que les filles c’est compliqué et volatile?

Pour la petite histoire du col il faudra attendre mon article sur le magazine Paulette.

Petite parenthèse c’est quoi Paulette, un prénom de grand mère? la femme de Paul? ET BIEN NON

c’est un magazine féminin en ligne entre blog et magazine classique, un brin geek avec des chroniques de blogueuses, avec des vrais filles et pas des mannequins, des bons plans, du shopping, de la culture, BREF tout ce qu’on aime, le mieux c’est de le découvrir vous même et cerise sur la gâteau la version papier sort très bientôt, oulala c’est chaud bouillant, pour ceux qui se sont abonnés.

Retournons à nos moutons enfin à nos cols, du fait-main (par mes petites quenottes of course) et du vintage.

En prime les patrons pour faire vous même votre col Claudine.