Top New York

Dans le post précédent je vous présentais la robe Frida de Wear Lemonade que j’ai cousu pour l’anniversaire de ma copine. Je lui ai également cousu un top à partir d’un patron Burda (que j’avais déjà cousu pour moi ici).

Emilie a vécu à New York, j’ai trouvé que ce tissu était parfait pour elle. Il s’agit d’une viscose de sacrés coupons.

J’ai ajouté la basque à volants ornée d’un passepoil en lurex. Je m’en fais toujours un petit stock dans différentes couleurs chez FIL 2000 comme ça j’ai tout sous la main quand je me mets à coudre.

Modèle: BURDA Avril 2016 -114

Tissu: Sacrés Coupons

Passepoil lurex; Fil 2000 (prix imbattables, une vraie caverne d’Ali Baba)

 

 

Robe Frida – Wear Lemonade

Depuis l’année de nos 30ans avec mon groupe d’amis nous faisons un tirage pour les cadeaux d’anniversaire. Comme ça on ne fait qu’un cadeau surprise dans l’année. Cette année c’est Émilie l’heureuse chanceuse d’être celles qui j’offrais.

Je lui ai fait des cadeaux 100% handmade Choc & Lace dont cette robe Frida de Wear Lemonade.

La petite robe féminine et facile à porter en toutes circonstances a ceinturer ou non pour une coupe plus ajustée.

J’ai doublé le buste car la viscose était trop fluide afin de donner un peu de tenue au buste.

Le tissu est une viscose de chez Sacrés Coupons.

Les +

Patron très simple et rapide à coudre pour les débutantes

Encolure bateau féminine

Poches pour une allure désinvolte

Les –

– Patron presque un peu trop simplet car c’est exactement les mêmes morceaux pour le devant et dos du corps et des manches.

– taille très grand -je lui ai cousu un 38

– coupe très oversize à adapter au besoin du coup

 

 

 

Pantalon Mirabeau version velours côtelé

Voici ma deuxième version du short Mirabeau de Louis Antoinette Paris, que j’ai hacké en pantalon large.

Après le Prince de Galle, le voici plus casual en velours grosses côtes de chez France Duval Stalla. Ce tissu est top, il se travaille super facilement et est très très confortable avec l’avantage de ne pas trop se déformer au porté.

Cette fois ci j’ai cousu les bretelles qui sont amovibles et que je me suis amusée à doubler de Liberty, ainsi que l’intérieur de la ceinture et des poches.

J’ai également choisi des boutons fantaisie vintage que j’avais en stock, afin que le pantalon soit aussi beau sans les bretelles et qu’il n’y ai pas l’air de manquer quelque chose.

Je ne vais pas le quitter de l’hiver je pense tellement je le kiffe (je suis encore jeune dans ma tête et oui je parle comme ça;-)) et qu’il est confortable.

 

 

 

 

 

 

 

Top en velours et dentelle

Ce top est l’illustration parfaite des projets qui trotent dans notre tête mais qui ont beaucoup de mal à voir le jour et qu’on procrastine de jours en jours voir d’années en années comme pour ces deux coupons de tissus qu’il me restait de créations précédente.

La déferlante de velours cet hiver n’y est sans doute pas pour rien. J’ai utilisé la base d’un sweat dans le dernier Burda de janvier 2018 pour le réalisé. C’est du velours de soie qui a un superbe tombé et très souple ainsi que de beaux reflets, par contre c’est loin d’être le tissu le plus facile à travailler.

J’aime les manches raglan ce qui perlet de dévoiler les épaules grâce à la dentelle.

J’ai posé du biais en satin noir sur l’encolure pour avoir une plus jolie finition.

C’est mon petit chouchou de cet hiver je crois.

 

 

lle

Robe Sixtine…by Le Laboratoire Familial

 

Une semaine de vacances à Paris mise à profit pour coudre. Je dois vous avouer que ça m’avait manqué depuis presque deux mois, les ciseaux et aiguilles me faisaient des appels du pied.

Je vous présente la très féminine robe Sixtine du Laboratoire Familial. c’est une robe trapèze, plus courte sur le devant avec un col montant qui se ferme par un joli noeud dans la nuque. C’est tout le détail et le chic de ce modèle.

J’avais acheté ce coupon chez Toto pour coudre un autre modèle à la base, en fait il s’est avéré parfait pour ce modèle qui ne nécessite pas de découpe, ce qui évitait de couper les motifs et d’avoir des raccords foireux.

J’espère qu’elle vous plaira, en tout cas elle est super confortable

Les +

  • jolie coupe
  • rapide à coudre

Les-

  • les explications très et trop succintes
  • ça manque cruellement de schémas explicatifs comme sur tout leurs patrons qui se veulent très couture et sont plus chers que les autres créatrices de patrons
  • Ils taillent petit. Le 38 au niveau des épaules est limite étroit alors que la plupart du temps c’est l’inverse je taille plutôt du 36 sur les autres marques
  • Il n’est pas précisé et ça ne se voit pas sur le croquis que le devant est plus court. Un peu trop à mon gout. J’aurais souhaité la rallonger un peu si j’avais su.


 

 

Jupe Ginger by KIT bY KLO

Et voilà ma deuxième cousette de la fin d’année, la jupe Ginger de Kit by Klo sur laquelle j’avais flashé sur instagram.

Je l’ai réalisée avec le reste de mon coupon noir à pois de chez Sacrés Coupons et l’ai taillée avec l’envers du tissu pour une version très Disco Queen et pour pouvoir éventuellement la porter avec la veste Monet.

Elle se coud plutôt rapidement mais n’est pas forcément à portée des débutantes car il y a la pose d’une doublure et la réalisation du volant à froncer. J’ai hâte de pouvoir m’en coudre d’autres versions. Mon tissu étant bien rigide le volant l’est aussi, j’a l’ai un peu rétréci en largeur et j’ai posé un biais sur le bord car le tissu s’effiloche trop.

Les +

  • Tout d’abord le packaging de Kit by Klo est canon, les patrons sont emballés dans du tissu façon paquet cadeau japonais. Il y a un vrai effort au niveau de la présentation avec plein de petits détails et attentions
  • Les explication sont claires
  • le modèle nécessite peu de métrage de tissu
  • elle est à la fois girly avec son volant et sexy avec sa fente arrondie.

Les – 

  • un chouïa courte quand on n’ai pas les jambes de Top modèle comme moi. J’essaierai de la rallonger un peu je pense pour la prochaine surtout si je veux la porter jambes nues.

 

 

Veste MONET by Les Patronnes

La toute fin d’année et le début 2018 furent créatifs et productifs. 4 nouvelles créations que je vous dévoile les jours qui viennent.

On commence par la veste MONET des Patronnes. Toute jeune marque de patrons pochette et pdf créée par Fiona. Jeune maman trentenaire qui après des études de Commerce a suivie une formation de modélisme et voilà Les Patronnes sont nées. Elle propose des modèles pour femme, enfant et bébé.

Une veste déclinable à l’infini dans des tissus plus ou moins rigides et épais en version été comme hiver.

Elle est non doublée et s’orne d’un biais tout autour de ses bords (encolure, parementure, manches, ourlet du bas) ce qui vous permet de vous amuser avec des biais plus ou moins fantaisie et contrastés.

J’ai adoré la coudre car elle est super simple et rapide à coudre. En une après-midi c’est fini.

J’ai utilisé un coupon de chez Sacrés Coupons noir et doré en lurex qui s’effiloche ENORMEMENT! Du coup j’ai posé du biais sur toutes les coutures intérieures car le surfilage ne suffisait pas. L’avantage de ce tissu c’est qu’il est aussi beau des deux faces.

J’ai aussi ajouté un galon tressé que j’ai cousu à la main par dessus pour la rendre encore plus chic 😉

 

Les +

  • coupe feminine
  • très facile et rapide à coudre
  • beaucoup de possibilités différentes
  • explications claires pour la pose du biais avec différentes techniques

Les – 

  • les manches sont assez étroites, je les ferais un petit peu plus larges la prochaine fois pour pouvoir mettre un pull en dessous.

 

 

 

 

 

 

 

Pantalon MIRABEAU by Louis Antoinette

J’ai un gros faible pour les pantalons larges et fluides à porter avec des talons hauts.  Je trouve qu’ils assurent une silhouette extrêmement féminine et une assurance dingue, celle d’une femme dans un vêtement originellement masculin. Et pour la jouer encore plus masculin/féminin je l’ai cousu en Prince de Galles qui est un peu le tissu phare de la saison. Et qui ajoute la complexité de raccorder les motifs, sinon ce n’est pas drôle.

Quand Louis Antoinette a sorti son patron du short MIRABEAU avec ses bretelles j’ai tout de suite craqué et ai pensé à le rallongé en version pantalon. Fausse bonne idée en réalité car quand j’ai voulu rallongé les lignes des jambes je me suis retrouvée avec un pantalon carrot et pas du tout un pantalon large.

Du coup j’ai pas mal bidouillé le patron, fait une toile rapide et beaucoup retouché la ceinture aussi. 4cm en moins et des pinces à reprendre. Merci dos cambré et popotin rebondi!

Faire et défaire c’est toujours travailler comme disait ma grand-mère!

Sinon je le kiffe grave mon pantalon même s’il est bourré de défauts! J’ai même eu des compliments du serveur chez Empreintes 😉 Et au final je n’ai pas fait les bretelles par contre je vais le refaire en version Velours grosses côtes de chez France Duval Stalla.

Au passage le pull est tricoté par ma mamie et c’est un modèle de la Maison Victor de cet automne. Il est en Alpaga et soie de Drops acheté à l’Atelier de la Création. Cette laine est une tuerie, super chaude, moelleuse et légère comme un nuage.

 

 

 

 

 

 

Robe TILIA by Slow Sunday Paris

 

Sur le salon CSF ce weekend j’ai craqué que le patron TILIA qui ressemble à un top quand on voit le schéma de la pochette. Il s’agit en réalité d’une superbe robe esprit salopette avec un grand décolleté sous les bras et des poches fendues sur le devant.

A porter avec un t-shirt, une blouse, un gros pull et à décliner dans plein de matières différentes pour la rendre aussi bien sportive qu’habillée.

J’avais tellement envie de coudre en rentrant du salon que je me suis lancée à 21h, j’avais un coupon de simili cuir de chez Sacrés Coupons qui était plutôt destiné à utiliser en petites touches sur des vêtements. Finalement il s’avère parfait pour cette robe, il se tient bien et est facile à coudre à la machine.

J’ai rallongé l’ourlet de 6cm, le modèle de base est assez court, enfin trop pour moi 😉 Je n’ai pas fait d’ourlet par contre j’ai laissé le simili en bord franc.

Je ne vais pas résister longtemps à l’envie d’en faire une en velours, elle est tellement confortable et facile à porter en toutes occasions.

Caroline l’a réalisée en jean sur le salon c’est très sympa aussi.

Les +

  • facile à réaliser 
  • rapide 
  • super confortable et déclinable dans plein de tissus

Les – 

  • La finition de l’emmanchure qui est un peu plus délicate. 

Slow Sunday Paris est une jeune marque de patron que j’affectionne particulièrement. Les coupes sont féminines avec toujours des détails couture bien placés et avec un joli tombé.

 

 

 

 

 

Blouse Scarlett by Le Laboratoire Familial

Une première pour ce patron Le Laboratoire Familial, toute jeune marque de patrons emprunts de jolis détails féminins.

J’avais repéré entre autres sur Instagram les réalisation de la blouse Scarlett avec sa fermeture asymétrique par patte de boutonnage et ornée d’un joli volant. Elle est facile à réaliser sans pince de poitrine ni découpe dans le dos. Il y a de nombreux morceaux à découper cependant.

Le tissu est en polyester mais donne l’impression d’être en soie. Il s’agit d’un tissu vintage des années 70 que j’avais chiné dans une brocante en province il y a 3 ans. J’ai trouvé le patron parfait pour l’utiliser. Le motif étant chargé on ne voit pas trop le volant par contre. J’ai cousu des boutons en tissu en tweed roses et gris qui se fondent parfaitement parmi les petites fleurs.

Je l’ai taillée en 38, au niveau des épaules elle tombe parfaitement, au niveau des hanches ça blouse un peu plus. La coupe est faîte pour des silhouettes plutôt menues je trouve, j’essaierai de l’évaser un peu plus la prochaine fois.

LES +

  • rapide à réaliser
  • très jolie coupe
  • pas de difficulté particulière niveau technicité
  • Papier épais

LES –

  • Les explications sont un peu succinctes et écrites en tout petit sans illustrations étapes par étapes. C’est une feuille volante recto A4.
  • Aucune marque de repère pour faire les plis du volant, j’ai perdu beaucoup de temps à essayer de tout équilibrer.
  • De même mon volant se retrouve avec les plis vers le haut car une fois monté il se place dans l’autre sens. J’aurais apprécié que ce soit précisé de faire attention.
  • L’explication du montage des poignets n’est pas la plus instinctive, j’ai fait à ma façon.
  • Le prix assez élévé (d’autant moins justifié par rapport au niveau d’explications)