Chocolat et Vieilles Dentelles s’invite chez Paulette!!

Paulette

Après la folie des headbands vus ici, cette saison c’est le col qui prend du galon et vient orner vos jolis petit cous.

Et aujourd’hui, et pour plus tard aussi d’ailleurs, rien que pour les lectrices de Paulette Magazine un petit tuto pour faire votre col vous-même. Ne vous inquiétez pas il n’y a pas besoin d’être douée en couture, une paire de ciseaux et de la colle à tissu feront l’affaire. C’est par ici que ça se passe…

Ça tombe bien c’est le weekend et vous en saviez pas quoi faire et bien ya plus qu’à et on se retrouve lundi pour un nouveau tuto col, avec le fameux col Claudine. Et je veux voir le résultat partagez le sur la page Facebook de Chocolat et Vieilles Dentelles.

Chaussure à son pied


J’avais des sacs vintage à faire réparer, n’ayant pas encore testé de cordonnier dans mon nouveau quartier (le 14e pour ceux qui n’ont pas tout suivi), j’en ai donc choisi un au hasard, celui devant lequel je passe le plus souvent.

Ça avait plutôt mal commencé car quand je lui ai expliquer les réparations à entreprendre, il a commencé à faire la soupe à la grimace. De fil en aiguille de discussion technique, j’ai dit que je faisais de la couture et la tout de suite le ton a changé. Il me sort de derrière le comptoir un sécateur….Quel est le rapport me direz vous? Et bien le rapport c’est que mes talents de couturière l’ont intéressés puisque une cliente lui avait demandé de lui confectionner un étui en cuir pour ranger son sécateur!!! Pas un porte clés, un porte monnaie ou un étui à lunettes, bel et bien un étui à sécateur.Chacun sa marotte… (la suite c’est plus bas)

Donc le deal passé je repars avec le sécateur, une peau et voilà que je dois m’atteler à réalisation d’un patron pour le surlendemain. C’était la semaine de ma vente donc pas trop le temps quoi en plus. Ça sert d’être créative, inventive et manuelle je confirme.

Le vendredi j’ai donc pu assister à la confection de la dite pochette, visiter l’atelier clandestin au sous sol et suivre le piquage de la doublure et de la peau extérieure sur une vieille machine Singer à pédales. C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures.

Si ma petite aventure vous a donnée envie d’y confier vos souliers, ça se passe au

24 rue Brézin, Paris 14e (Métro Mouton Duvernet).

Ils sont super sympa et en plus le quartier est très chouette. Il y a un nouveau salon de thé épicerie fine nommé « Les Pipelettes » qu’il faut que j’aille tester.

Les fringues, la bouffe et les chaussures il n’y a rien de tel pour rendre heureux 🙂

 

PS 1: je voulais qu’il fasse les surpiqures rouges mais il n’a pas voulu…

PS 2: les deux dernières photos sont prises à l’Iphone donc un peu moches

La terre nourricière comme fil rouge


Julie crée des bijoux d’inspiration lointaine mêlant les influences ethniques en essayant de reproduire des techniques traditionnelles.

Elle utilise du cuivre, du laiton, des pierres dures, du bois ou encore du coton. En effet, elle tisse ses propres macramés qui viennent tout naturellement composés une manchette et se mélanger aux pierres et au métal.

Quand je lui ai demandé quels étaient ses codes, elle m’a répondu « du romantique au Rock N’ Roll, je veux que mes bijoux dégagent un coté roots »

En bref sa principale inspiration c’est la nature « patcha mama » , la terre nourricière, assez flagrand quand on voit les couleurs qu’elle met en scène.

en vente ce weekend à la vente Vintage et bijoux de créateurs.

26 rue de Sablière Paris 14e de 14h à 19h30 samedi et dimanche

Bijoux vert nature

Voici quelques créations de Chloé, formée à l’école du Louvre qui travaille aujourd’hui dans un atelier parisien pour des marques de la couture et des créateurs. Parallèlement à son job et sa vie de famille elle  crée des pièces inspirées de la nature et de la campagne où elle a grandi.

Elle utilise du laiton et uniquement des pierres dures pour faire naître de jolis bijoux qui s’harmonisent toujours parfaitement avec nos tenues.

Ces bijoux seront en vente ce weekend (7 et 8 mai 2011 ) à Paris lors d’une vente de vêtements et accessoires Vintage et des bijoux de Julie également. Si vous souhaitez plus d’infos n’hésitez pas à me contacter par mail.

Je danse, tu danses, elle danse

Ballerines IDbyME

J'ai bien aimé le petit mot accompagnant

Au hasard de mes excursions sur le net, je suis tombée un jour sur le site IDbyME… et je n’en suis plus partie jusqu’à ce que je craque…pour une paire de ballerines créées par mes soins.

Le site propose de personnaliser avec un large choix de coloris des ballerines et derbies. On peut choisir le bord, le noeud, avec un bout ou sans bout, semelle cuir ou synthétique, et surtout sa pointure exacte (longueur et largeur).

Enfin des millions de possibilités et on y passent des heures, des jours même tellement je n’arrivais pas à me décider. Pour au final rester assez sage quant au rendu. Si je suis satisfaite j’en ferais des plus funkies.

C’est une société française qui fabrique en Chine. il y a aussi des cachemires pour Femme et Homme, des trenchs et des blousons en cuir.

Je les ai reçu 1mois plus tard. Et j’ai bien cru que j’allais devoir attendre un mois de plus car je pars demain. Mais j’ai choppé le livreur dans le hall et OUF je les ai eues, j’étais trop excitée, comme quand on déballe ses cadeaux à Noël et quand on a umh 5 ans!

A première vu, elles sont bien finies, conformes aux coloris à l’écran, je les ai portées 30min (j’allais pas faire un marathon non plus pour tester leur résistance) et je n’ai pas eu mal aux pieds…Je vous dirais plus tard combien de temps elles vont durer, si elles ne se déforment pas trop et tout et tout.

PS:il y a  10€ de remise pour la première commande, ça rembourse les frais de ports. j’avais eu 14€ de réduc sur le site Do it in Paris soit 64€ au total.

Adresses Mode

 

EMAROBE 49 rue Daguerre, Paris 14e

HAILI 56 rue Daguerre, Paris 14e

Continuons l’excursion rue Daguerre.

Un peu avant la fameuse boutique ChocoLatitude, en face l’une de l’autre, se trouvent deux boutiques de vêtements et petits accessoires forts sympatiques avec une jolie sélection de marques à prix doux et que l’on ne trouve pas partout. Histoire de changer des Sandro, Maje, Comptoir de Cotonniers ou autres the Kooples qui ont envahis chaque quartiers de Paris!

Côté impair il y a Emarobe et côté pair Haili – Paris, proposant des marques telles see u soon, la petite française, Lynn Adler, maroquinerie nat et nin ou encore Hoss, my Ty’s, sessun pour ne pas toutes les citer.

Pour celles qui veulent être lookée et unique ou presque sans trop se ruiner.