La recette de crêpes de ma grand-mère

 

J’avais créé ce blog pour partager en partie les recettes fétiches de mes grands-mères. Il s’est en fait avéré que j’ai mis plusieurs années avant de les publier, de prendre le temps d’en faire des photos si possible appétissantes.

Un de mes meilleurs souvenirs culinaires de Mamie Huguette est sans doute ses crêpes qu’elle nous préparait au petit déjeuner.

Elle les faisait cuire dans sa petite poêle en fonte, fines comme du papier à cigarette et délicieusement parfumées au rhum que mon oncle ramenait de la Réunion quand il rentrait en métropole.

Elle les roulait en cigare, saupoudrées de sucre et toutes bien alignées les unes aux autres sur une assiette, jusqu’à ce qu’on les dévore avec mon frère Baptiste. Et qu’on en redemande encore et encore.

Ces jours ci j’avais justement une grande envie de crêpes sans vraiment réaliser que c’était la Chandeleur aujourd’hui.

Donc voilà il est grand temps de partager avec vous la recette des crêpes de ma grand-mère.

 

Conseils

  • Quid sur le fait de faire reposer la pâte ou pas? Cela n’est pas impératif, cependant elle sera plus fine si vous la préparez la veille. 
  • Beurrez bien votre poêle entre chaque crêpe.
  • Mon astuce pour les faire bien fines c’est de tourner la poêle assez vite en même temps que je verse la pâte avec la louche et je verse rapidement l’excédent au dessus du saladier de pâte; 😉 Ma technique de tricheuse!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour une vingtaine de crêpes

250g de farine

2 cs de sucre

1/2 cc de sel

2 cs de beurre fondu

3 oeufs

1/2 L de lait

1 cs de rhum (ou de ma fleur d’oranger ou de l’extrait de vanille)

 

Verser la farine tamisée dans un saladier, creuser un puits et verser la 1/2 du lait (250ml). L’incorporer peu à peu avec une cuillère en bois en faisant tomber la farine au centre. Remuer vivement 2-3 min jusqu’à obtenir une pâte bien lisse et fluide.

Ajouter ensuite les oeufs battus en omelette, le sucre, le beurre, la sel et le rhum. Bien remuer.

Enfin ajouter le reste du lait en mélangeant vivement.

Vous pouvez ou pas faire reposer la pâte au frigo.

Ma grand-mère la préparait la veille, les crêpes n’en étaient que plus fines et plus parfumées.

 

 

Caramel au beurre salé

Mummm, comme en Bretagne. Longère Tissage de Luz

Pour un pot de confiture :

160g de sucre

80g beurre demi-sel (aux cristaux de sel, c’est meilleur)

20cl de crème liquide entière

Sortir le beurre et la crème 15min avant.

Étaler le sucre dans une poêle de façon homogène. Ne pas le remuer. Quand il se liquéfie et commence à légèrement colorer, retirer du feu et mélanger de façon à ce que tous les grains fondent. Ne pas le laisser caraméliser.

Ajouter petit à petit le  beurre en dés et remuer jusqu’à ce qu’il s’incorpore au sucre fondu. Remettre sur le feu assez doux jusqu’à absorption par le sucre (2min ±).

Ajouter alors le crème liquide par petite quantités sans remuer d’abord afin qu’elle chauffe progressivement. Mélanger et continuer ainsi de suite jusqu’à ce quelle soit incorporée au mélange. Laisser bouillir 2-3min.

Le caramel est alors très liquide, c’est normal.

Verser aussitôt dans un pot à confiture récupérer (ou tout autre récipient hermétique de préférence pour pouvoir le conserver).

Laisser refroidir et déguster avec des crêpes, pancakes, dans un crumble aux pommes ou pour napper ou fourrer un fondant au chocolat avec cœur coulant…par exemple.