La folie des cols en version vintage

Après les cols faits maison voici mes trouvailles vintage…

Vous retrouverez mes créations lors de ma petite vente du 11 décembre…A noter dans vos agendas.

 

Je l’ai chiné aux puces de Vanves. il était un peu usé au bord j’ai donc posé un ruban de coton, fait une bride et cousu un bouton à pied (ancien) pour pouvoir le fermer.

 

J’ai découpé le col d’une robe des années 40′ qui était abîmée et je l’ai bordé de biais, il est réversible maintenant!

Et le pti dernier c’est un col en velours noir que j’ai depuis très très longtemps. C’est en fait une simple bande de tissu qui se croise et se fermer grâce à une boutonnière…Si vous voulez vous lancer….

Sacs à main vintage personnalisés

 

Petite présentation de cette collection Made By Me que j’ai créé pour le plaisir de les vendre et d’offrir des pièces originales, personnelles et uniques.

Je suis une grande chineuse, à la recherche de la pièce ancienne, atypique et originale.

Je suis une manuelle invétérée qui a besoin de faire quelque chose de ses mains le plus souvent possible.

Je suis une grande créative, toujours la tête pleine d’idées à mettre en forme.

Je customise des sacs à main vintage que je chine, nettoie, retape et transforme pour leur donner un peu twist. Généralement ce sont des sacs à main très anciens avec de jolis fermoirs et un intérieur délicat.

Quand je vivais à Copenhague, j’ai rencontrer une dame qui faisait cela et j’ai appris la technique avec elle, pour la reproduire à mon tour une fois rentrée en France. Je me suis donc mise à écumer toutes les brocantes et vides greniers en quête de sacs originaux, en bon état, puis à entrer dans le processus créatif à savoir en partie comment et ou décorer le sac pour mettre ses lignes en valeur.

Trouvaille n°12….robe that the 70′ show!

Il paraît que c’est le retour des années 70′? et bien c’est le moment ou jamais de mettre ma robe chinée il y a quelques années. Je l’avais raccourcie et j’ai souligné la taille avec un joli galon acheté à la mercerie Moline au marché St Pierre parce qu’il me plaisait et bien il vient de trouver son utilité.
L’hiver dernier on était à fond dans les années 50′, grosse tendance menée par la série Mad Men avec en toile de fond les sixties, cet été aussi et qui reviennent cet hiver. Les70′ font leur come back quant à elles comme les successeurs de la tendance color block en version automnale; du brique, de l’oranger, du bleu canard, du violet, du jaune moutarde qui s’entrechoquent sous formes de blouses lavallières, blazer en velours, pantalon flare et pantalon d’homme large très large.
La mode nous plait toujours autant mais l’on ne s’ennuyerait pas un peu… on dit que c’est un éternel recommencement, au XXIème siècle n’est-on plus capable d’innover, plutôt que de réinterpréter? Tout aurait déjà été dit? Déjà dessiné, coupé, cousu?…
Je suis allée voir le weekend dernier  l’exposition Les couturiers et le XIXème au Trianon à Versailles, montrant les parallèles entre la mode de cette époque et les créations de couturiers modernes tels Vivienne Westwood, Jean Paul Gaultier, Nicolas Ghesquière, Comme des Garçons…fort intéressante et frappante de ressemblance et en lien direct avec les costumes d’époques parfois en réinterprétations et d’autres en copie.
Quelque soit le siècle auquel on se réfère pour refaire la mode, il y a toujours des rappels au passé. Serait-on nostalgique d’une époque que l’on n’a pas vécu ou à laquelle on souhaiterais retourner?
Quoi qu’il en soit la mode est le reflet de notre société, de son économie et de notre culture, un message que l’on voudrait faire passer au gouvernement, relance ou plan de rigueur…tel est le dilemme.
En tout cas, l’été prochain les années 20′ pointent leur nez pour mon plus grand plaisir!

Trouvaille n°10…Un panier à la BB


Et voici l'intérieur, une pochette en tissu fleuri que j'ai fixé sur le panier



Je reprends le compte de mes trouvailles et voici la dixième pour prendre la poudre d’escampette sur la croisette…c’est de saison si je ne m’abuse et sans vouloir m’imaginer à la place d’une certaine fan des sixties, la chevelure blonde en moins…

J’ai chiné ce petit panier chez Emmaus voilà quelques semaines, il était un peu mal en point – par là j’entends que les charnières ne remplissaient plus vraiment leur rôle – et mon papie chéri l’a remis en état avec amour, bonne volonté et d’une main d’orfèvre. Devant le travail accompli je me devais bien de lui offrir une jolie pochette qui servirait à y mettre mes effets personnels. Et oui sinon il s’ouvre en grand et tout tombe…pas très utile du coup le panier.

Un bout de tissu fleuri (type Liberty parce que j’insiste Liberty s’est une marque, c’est mon c^té psychorigide du marketing qui ressort), un cordon pour resserrer la pochette et des petits points pour fixer le tout, et hop me voilà partie prête à pavaner sous les projecteurs et à fouler le sable chaud.

Dans deux jours ce sera le cas, mais pas à Cannes et que j’ai hâte.


 

 

 

Trouvailles…des petit pois en veux tu en voilà

conbishort et ceinture esprit marin

Une petite touche sexy avec le dos nu

Alors il y a trois choses qui me font craquer dans les fringues la DENTELLES, les NŒUDS et les POIS. A chaque fois que je tombe sur un des trois mon cœur s’emballe, s’emballe, j’ai des sueurs, les jambes qui flanchent, mes bras se dressent devant moi à l’horizontal comme aimantés par le Graal (vous visualisez la scène ??) alors imaginez quand il y a les trois sur UN même vêtement je frise la crise cardiaque et là il faut me réanimer.Please call 911.

En parlant de nœuds il y a une petite surprise demain et pour les vieilles dentelles je confesse que je n’ai toujours pas montrer la preuve du nom de ce blog. C’est pour bientôt promis.

Et aussi oulala j’oubliais l’imprimé fleuri, oh Liberty chéri, que j’adore que je chéri. Je dois avoir pas loin d’une dizaine de robes que j’ai fait ou que ma mère avait fait il y a 20 ans.

Tenues vendues lors de la vente Vintage et bijoux de créateurs le samedi 7 et dimanche 8 mai 2011.

Trouvailles…en noir et blanc

Robe fleuri toute légère et sac en cuire avec une jolie boucle qui rappelle un serpent

Chemisier en dentelle fait main, jupe en cuir d'agneau, collier cravate création de Julie

Jupe mémé convertie en robe bustier, canotier Kenzo - elle ne rentrait pas sur le mannequin donc je fais la pause

Ces tenues seront poposées à la vente Vintage et bijoux de créateurs du samedi 7 et dimanche 8 mai 2011.

Dolce Vita à Porto Bello

Oulala c’est la première fois que vous voyez mon minois! c’est quand même super galère de se prendre en photo toute seule avec le trépied, le retardateur, le bon cadrage et tout et tout.

Et non je n’ai pas chiné ces lunettes à Porto Bello, ni même en Italie mais chez Emmaus, et le chemisier dans un vide grenier, c’est tout de suite moins glamour je vous l’accorde.

J’adore Leur forme papillon très star de l’âge d’or d’Hollywood, je me prendrais presque pour Sofia Lauren ou Claudia Cardinale. En tout cas ces lunettes m’offre le sentiment de me sentir en vacances sous un soleil estival à la terrasse d’un café à défaut d’avoir la mer et le sable chaud 😉

Bon weekend!

Vous avez dit nOeud nOeud?

Qui a dit que les noeuds c’était cul cul? Surtout quand ils se trouvent dans le dos.

De jolis escarpins noir tout simples côté face,  mais non côté pile il y a ce mignon petit noeud qui orne fièrement la bride sur le talon. Je les ai achetés dans une vente Vintage dans le 14e.

J’en mettrais partout des noeuds et aussi de la dentelle mais ça vous vous en doutez.