Le top de l’été

Bon ok la rentrée est belle et bien entamée, niveau météo c’est plutôt l’automne que l’été indien mais voici une des créations de cet été qui a été parfaite pour aller à la plage.

Le panama va être remplacé par une capeline

Les spartiates par des boots en daim beige (des Comptoir des Cotonniers avec des glands et des Mellow Yellow genre année 60′ avec le talon doré, trop belles!)

Le short par une jupe trapèze en velours brique.

Le top par une blouse en mousseline à col lavalière.

Un mix et match 60′ et 70′ pour l’hiver en somme.

J’avais acheté le tissu du top dans un vide grenier, l’imprimé m’avait tapé dans l’oeil et la cordelette est en fait un passepoil de passementerie d’ameublement dont j’ai retiré le pied.

Bon on est lundi et je vous la joue courte et un peu radasse en photo mais je vous laisse admirer ce ciel si bleu et cette mer à perte de vue….Allez un peu de concentration, on est là pour bosser quand même.

Ce soir je serais la plus belle pour aller danser….

Une fois n’est pas coutume, j’ai craqué sur un coupon de soie chez Sacré Coupon, ce n’est pas que j’en avait besoin mais je ne pouvais pas le laisser dans le magasin.

Etant donné le motif qui orne la lisière du tissu, j’ai préféré réaliser un modèle avec une coupe plutôt minimaliste mais un joli détail avec le profond décolleté en V dans le dos.

Pour moins de 30€ j’ai une jolie robe en soie pour faire la belle 🙂

Layette bébés … sous le signe des gémeaux

14 Juin 2011, mes deux petits cousins ont pointé le bout de leur nez tout petits tout fragiles, je n’ai pu résister à la tentation de leur confectionner une jolie tenue pour parader et faire les beaux.

Mes petits toulousains sont trop mignons tout petits tenant dans le creux de la main et identiques.

Une petite salopette, d’inspiration sarouel, doublée et pressionnée pour l’un et un ensemble cordonné pantalon et gilet en jersey pour l’autre.

J’ai fait les bretelles et la patte de boutonnage du pantalon avec du biais.

Pour celles qui font un peu de couture:

Je sui partie de patron de base Burda (en pochette) qui date d’il y a 20 ans je pense et d’un patron d’un magazine Burda un peu plus récent lui.

Sinon il y a le livre Les Intemporels pour bébés qui est très bien avec de jolis patron. Il existe également pour enfants, femmes enceintes et adultes je crois.

Passage n°12…Enrubannée

 

Encore une preuve que le Liberty ce n’est pas que des fleurs. Le débardeur est aussi ma petite création. J’ai piqué de la dentelle de façon aléatoire dessus.

Ceci est une jupe simplissisme que n’importe quelle couturière novice peut réaliser avec une machine à coudre.

Il vous faut

– 50cm de tissu pour une jupe taille haute et au genoux (je mesure 1.63m)

– 1 élastique large, mesurez votre tour de taille

– du fil

– une machine à coudre (à Paris Sweat Shop)

 

Réalisation:

1° Former la jupe.

Plier le tissu en deux le long de la lisière endroit sur endroit (c’est à dire la face endroit à l’intérieur).

Piquer à 1.5cm du bord.

La jupe est ainsi fermée sur sa hauteur.

 

2° Faire la ceinture.

Prenez votre élastique et écarter le un peu pour mesurer autour de votre taille la longueur souhaitée.

Couper l’élastique.

Le piquer bout à bout à 1.5cm du bord.

Epingler le haut de la jupe sur l’élastique étirer.

Si l’élastique n’est pas assez long une fois étirer par rapport au tissu,  former des petites fronces régulières.

Piquer.

 

3° Faire l’ourlet du bas.

Replier deux fois le tissu sur lui même pour raccourcir la jupe à la longueur souhaitée.

Epingler verticallement par rapport au bord.

Piquer le long de la pliure supérieure.

 

Passage n°11…Une jupette toute légère

Jupe à poches et plis plat sur la ceinture. Cotonnade anglaise achetée chez Sacré Coupon.

La jupette d’été idéale quoi:

– légère

– toute douce

– ne prend pas de place dans la valise

– laisse passer l’air sur les gambettes

– n’a pas besoin d’être trop repassée

– pour la plage avec des hawainas

– pour la ville avec de talon aiguille

Un sautoir camée

 

Mon côté Vintage et vieilleries ressort une fois de plus dans mes petites créations, ici un sautoir camée simplissime à réaliser.Je les avais chiné  dans une brocante (ils sont en plastique par contre) et je les ai collé sur une petite plaque redécoupée pour pouvoir les attacher tels des breloques à la chaine.

Mais qu’est ce qu’un camée en fait? une petite définition Wikipédia ci-dessous pour un brin de culture:

Le camée est une technique de gravure, voire de sculpture en bas-relief , de la glyptique  utilisée essentiellement sur les matériaux présentant des strates  de couleurs contrastées (camaïeu) . Il s’agit de tirer parti de cette structure en faisant apparaître ces couleurs à des endroits voulus pour créer des formes. Cette technique connaît des applications dans le travail de la pierre dure, du verre  et même du mortier comme dans le sgraffito.

 

Pour réaliser ce type de sautoir il vous faut:

De la chaîne à la longueur souhaitée, des breloques, des anneaux, une pince et hop on fixe le tout sur la chaîne.

 

La roue du paon

Portrait de mère et mes tantes

Voici la première du relooking de la chambre de mon arrière grand-mère qui est devenue la chambre des arrières petits enfants. Fini les rideaux tristounets et délavés, place au turquoise et vert anis pour dynamiser un peu l’ambiance.

Pour une complète métamorphose tout en gardant la chambre telle quelle, il retse à virer la moquette horrible à bouclette et poser un nouveau parquet, changer la lampe de table de nuit et recouvrir les chaises, mais ça c’est le boulot de ma mère.

La tête du panneau est réalisée avec du tissu Kenzo et Lelièvre , la bas avec un tweed velours acheté au marché St Pierre et j’avais chiné le galon dans un vide grenier du 14e. Je lui ai trouvé une parfaite utilisation pour venir orner ce rideaux et donner une petite touche de fantaisie.

Avec le reste de tissu, j’ai cousu ces deux coussins pour orner le lit et s’y lover à  l’heure de la sieste avec les bruit des oiseaux en arrière fond la fenêtre ouverte.

 

Vous avez dit nOeud nOeud…La sUite

c'était une jupe de ma mère dont j'ai refait l'ourlet avec un volant et de la dentelle

barrette en cuir

broche en satin et pompons en cuir

Parce qu’une obsession c’est bien de la partager (on se sent moins seule comme cela), je vous fait profiter de noeuds en pagaille, mon énergie créatrice étant partie dans des choses que je n’avais pas du tout envisagé de faire au départ.

A savoir que j’avais acheté des pièces de cuir pour faire des fleurs en broche et pour mettre sur mes chaussures. Mais l’inspiration sur comment faire une jolie fleur en cuir n’étant pas venue j’ai tout naturellement biaisé vers, et oui je vous le demande vers quoi? et ba des noeuds bien évidement, des noeuds en cuir des noeuds en dentelle, une obsession n’étant jamais seule. Et je vous épargne les pois ça c’était hier.

Donc ces petites broches noeuds ont été faites de mes petites mains avec des noeuds papillons anciens, une cravate en satin ancienne, surpiqués avec du fil Lurex, des petits strass, du Liberty et des pompons en cuir DIY (Do It Yourself enfin Myself plutôt).

Les noeuds en cuir sont des barrettes. Et les noeuds en dentelle ancienne (aussi bien sûr) sont des broches à piquer un peu partout. J’aime particulièrement détourner l’usage de la broche classique comme pour la même sur l’épaule par exemple comme si elle faisait partie du vêtement, histoire d’égayer une tenue un peu tristounette.

Dans le foulée j’ai fait des headbands mais ça c’est pour plus tard…

aller bon weekend, avec un petit détour par la vente Vintage et bijoux de créateurs pour égayer votre samedi ou votre dimanche et découvrir le 14e et ses terrasses!