La recette de crêpes de ma grand-mère

 

J’avais créé ce blog pour partager en partie les recettes fétiches de mes grands-mères. Il s’est en fait avéré que j’ai mis plusieurs années avant de les publier, de prendre le temps d’en faire des photos si possible appétissantes.

Un de mes meilleurs souvenirs culinaires de Mamie Huguette est sans doute ses crêpes qu’elle nous préparait au petit déjeuner.

Elle les faisait cuire dans sa petite poêle en fonte, fines comme du papier à cigarette et délicieusement parfumées au rhum que mon oncle ramenait de la Réunion quand il rentrait en métropole.

Elle les roulait en cigare, saupoudrées de sucre et toutes bien alignées les unes aux autres sur une assiette, jusqu’à ce qu’on les dévore avec mon frère Baptiste. Et qu’on en redemande encore et encore.

Ces jours ci j’avais justement une grande envie de crêpes sans vraiment réaliser que c’était la Chandeleur aujourd’hui.

Donc voilà il est grand temps de partager avec vous la recette des crêpes de ma grand-mère.

 

Conseils

  • Quid sur le fait de faire reposer la pâte ou pas? Cela n’est pas impératif, cependant elle sera plus fine si vous la préparez la veille. 
  • Beurrez bien votre poêle entre chaque crêpe.
  • Mon astuce pour les faire bien fines c’est de tourner la poêle assez vite en même temps que je verse la pâte avec la louche et je verse rapidement l’excédent au dessus du saladier de pâte; 😉 Ma technique de tricheuse!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour une vingtaine de crêpes

250g de farine

2 cs de sucre

1/2 cc de sel

2 cs de beurre fondu

3 oeufs

1/2 L de lait

1 cs de rhum (ou de ma fleur d’oranger ou de l’extrait de vanille)

 

Verser la farine tamisée dans un saladier, creuser un puits et verser la 1/2 du lait (250ml). L’incorporer peu à peu avec une cuillère en bois en faisant tomber la farine au centre. Remuer vivement 2-3 min jusqu’à obtenir une pâte bien lisse et fluide.

Ajouter ensuite les oeufs battus en omelette, le sucre, le beurre, la sel et le rhum. Bien remuer.

Enfin ajouter le reste du lait en mélangeant vivement.

Vous pouvez ou pas faire reposer la pâte au frigo.

Ma grand-mère la préparait la veille, les crêpes n’en étaient que plus fines et plus parfumées.

 

 

SPÉCIAL CHANDELEUR…Bouchées à la rose

Aujourd’hui c’est la chandeleur au cas où vous ne l’auriez pas encore compris, en passant devant les têtes de gondoles du supermarché pleines de pots de nutella et de crêpes sous vide. Si vous n’avez pas entendu à la radio qu’une chandleeur sans nutella ce n’est même une vrai d’abord.

Et bien en ce qui me concerne je ne pensait pas faire de crêpes et me voilà à en manger au petit dej. La rédac web du magazine Paulette m’a demandé mardi si je n’avais pas envie d’écrire une recette pour la chandeleur, un truc original, gourmand, girly, un truc de Paulette qui fait pas gaffe à sa silhouette quoi.

Autant vous dire que mon niveau de concentration au boulot mardi était à son maximum pour trouver la super bonne idée…je voulais faire quelque chose sous une forme différente et pourquoi pas avec de la rose. Après brainstorming collectif des copines 3 points pour la rose et 2 pour la crème de marron (en plus je déteste ça, donc c’était perdu d’avance, désolée les copines;-))

La petite idée qui a germé de ma tête a été de faire des bouchées fourrée à la chantilly à la rose et fermée par un lien en bonbon qui pique.

Voilà la recette concoctée pour les gourmand(e)s.

A vos poêles!!!!

Préparation de base pour 24 crêpes (taille normale)

250g de farine

2 cuil à soupe de sucre

½ cuil à café de sel fin

2 cuil à soupe d’huile

3 œufs

½ litre de lait

1 cuil à café d’arôme naturel de vanille liquide

 

Chantilly à la rose

20cl de crème liquide entière

2 cuil à soupe d’eau de rose (en épicerie fine ou orientales)

1 cuil à soupe de sucre glace

 

Des bonbons en fils qui piquent

 

Préparez les crêpes. Mettez la farine tamisée dans une terrine et creuser un  puits y verser la moitié du lait et délayez en partant du centre et en faisant tomber peu à peu la farine dans le liquide. Quand la farine est incorporée, la pâte est à peine fluide, travaillez vigoureusement 2 ou 3 min pour la rendre parfaitement lisse.

Ajoutez les oeufs battus en omelette. Incorporez ensuite le sucre, le sel, l’huile et la vanille. Terminez en ajoutant le reste du lait. La pâte doit être onctueuse et fluide.

Vous pouvez laisser reposer la pâte 1heure au frais mais cela n’est pas obligatoire si vous être pressé de les déguster…

Faites les cuire dans une poêle bien chaude beurrée. Veillez à ce qu’elles soient assez fines sinon les bouchées seront trop grosses à mettre dans la bouche.

Préparez la chantilly au siphon, sinon mettez les ingrédients et les palles du batteur au freezer ½ heure avant de monter la crème en chantilly.

Ou bien achetez une bombe de chantilly, celle à la vanille Bourbon d’Isigny est la meilleure !

Découpez des cercles dans les crêpes de 15 cm de diamètre – pas plus grand car sinon ça ne rentre plus dans la bouche- et disposer une noix de chantilly au centre, refermez la crêpe de manière à former une aumônière que vous fermerez avec le lien en bonbon.

 

Et voilà c’est prêt à être avalé tout entière…d’une seule bouchée.

Vous verrez que le contraste du bonbon qui pique et de la douceur de la rose est très agréable sur vos papilles gourmandes.