De l’utilité des objets

Après la cloche de mariée, pur objet décoratif, voici mon trio de carafes chinées chacune de leur côté chez Emmaüs et dans des brocantes. Ce qui me plaît c’est leur couleur marron, qu’on trouve rarement pour du verre et leur formes, toutes différentes. Graphiques, tout en courbes ou en lignes et surmontées d’un joli bouchon qui leur donne toute leur allure comme le chapeau qu’une femme pourrait porter et qui lui conférerait ce je ne sais quoi de singulier et de si élégant, cet élan et cette nonchalance qui font tout son charme.

J’ai un meuble laqué noir dans mon entrée et j’aime bien changer la déco que je mets dessus. Ces carafes je les aligne les unes à côté des autres comme de simple objets décoratifs sans utilité aucune.

Pourquoi les objets que nous achetons devraient-ils avoir une quelquonque utilité?

L’utilité que je leur donne, que je leur invente est celle de ravir mon regard, de me permettre de les admirer et d’éprouver un instant, si furtif soit-il, la satisfaction et la joie d’avoir contemplé quelque chose de beau et de plaisant.

Les objets inutiles servent à sublimer notre quotidien. On est sur terre pour se faire plaisir et pour jouir de la vie, non?Quel ennuie sinon…Certains se feront une bonne bouffe, d’autres iront au bout du monde, achèteront des toiles d’un peintre en vogue, dévaliseront les boutiques de fringues ou les cavistes à la recherche de la perle rare et enfin d’autres feront l’acquisition d’objets décoratifs qui ravira leur coeur et embelliront leur intérieur. Et je dirais même dans l’idéal de conjuguer tout ces plaisirs.

L’hédonisme comme art de vivre.

A méditer…