Sacs à main vintage personnalisés

 

Petite présentation de cette collection Made By Me que j’ai créé pour le plaisir de les vendre et d’offrir des pièces originales, personnelles et uniques.

Je suis une grande chineuse, à la recherche de la pièce ancienne, atypique et originale.

Je suis une manuelle invétérée qui a besoin de faire quelque chose de ses mains le plus souvent possible.

Je suis une grande créative, toujours la tête pleine d’idées à mettre en forme.

Je customise des sacs à main vintage que je chine, nettoie, retape et transforme pour leur donner un peu twist. Généralement ce sont des sacs à main très anciens avec de jolis fermoirs et un intérieur délicat.

Quand je vivais à Copenhague, j’ai rencontrer une dame qui faisait cela et j’ai appris la technique avec elle, pour la reproduire à mon tour une fois rentrée en France. Je me suis donc mise à écumer toutes les brocantes et vides greniers en quête de sacs originaux, en bon état, puis à entrer dans le processus créatif à savoir en partie comment et ou décorer le sac pour mettre ses lignes en valeur.

Chaussure à son pied


J’avais des sacs vintage à faire réparer, n’ayant pas encore testé de cordonnier dans mon nouveau quartier (le 14e pour ceux qui n’ont pas tout suivi), j’en ai donc choisi un au hasard, celui devant lequel je passe le plus souvent.

Ça avait plutôt mal commencé car quand je lui ai expliquer les réparations à entreprendre, il a commencé à faire la soupe à la grimace. De fil en aiguille de discussion technique, j’ai dit que je faisais de la couture et la tout de suite le ton a changé. Il me sort de derrière le comptoir un sécateur….Quel est le rapport me direz vous? Et bien le rapport c’est que mes talents de couturière l’ont intéressés puisque une cliente lui avait demandé de lui confectionner un étui en cuir pour ranger son sécateur!!! Pas un porte clés, un porte monnaie ou un étui à lunettes, bel et bien un étui à sécateur.Chacun sa marotte… (la suite c’est plus bas)

Donc le deal passé je repars avec le sécateur, une peau et voilà que je dois m’atteler à réalisation d’un patron pour le surlendemain. C’était la semaine de ma vente donc pas trop le temps quoi en plus. Ça sert d’être créative, inventive et manuelle je confirme.

Le vendredi j’ai donc pu assister à la confection de la dite pochette, visiter l’atelier clandestin au sous sol et suivre le piquage de la doublure et de la peau extérieure sur une vieille machine Singer à pédales. C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures.

Si ma petite aventure vous a donnée envie d’y confier vos souliers, ça se passe au

24 rue Brézin, Paris 14e (Métro Mouton Duvernet).

Ils sont super sympa et en plus le quartier est très chouette. Il y a un nouveau salon de thé épicerie fine nommé « Les Pipelettes » qu’il faut que j’aille tester.

Les fringues, la bouffe et les chaussures il n’y a rien de tel pour rendre heureux 🙂

 

PS 1: je voulais qu’il fasse les surpiqures rouges mais il n’a pas voulu…

PS 2: les deux dernières photos sont prises à l’Iphone donc un peu moches

Un sautoir camée

 

Mon côté Vintage et vieilleries ressort une fois de plus dans mes petites créations, ici un sautoir camée simplissime à réaliser.Je les avais chiné  dans une brocante (ils sont en plastique par contre) et je les ai collé sur une petite plaque redécoupée pour pouvoir les attacher tels des breloques à la chaine.

Mais qu’est ce qu’un camée en fait? une petite définition Wikipédia ci-dessous pour un brin de culture:

Le camée est une technique de gravure, voire de sculpture en bas-relief , de la glyptique  utilisée essentiellement sur les matériaux présentant des strates  de couleurs contrastées (camaïeu) . Il s’agit de tirer parti de cette structure en faisant apparaître ces couleurs à des endroits voulus pour créer des formes. Cette technique connaît des applications dans le travail de la pierre dure, du verre  et même du mortier comme dans le sgraffito.

 

Pour réaliser ce type de sautoir il vous faut:

De la chaîne à la longueur souhaitée, des breloques, des anneaux, une pince et hop on fixe le tout sur la chaîne.

 

Trouvailles…des petit pois en veux tu en voilà

conbishort et ceinture esprit marin

Une petite touche sexy avec le dos nu

Alors il y a trois choses qui me font craquer dans les fringues la DENTELLES, les NŒUDS et les POIS. A chaque fois que je tombe sur un des trois mon cœur s’emballe, s’emballe, j’ai des sueurs, les jambes qui flanchent, mes bras se dressent devant moi à l’horizontal comme aimantés par le Graal (vous visualisez la scène ??) alors imaginez quand il y a les trois sur UN même vêtement je frise la crise cardiaque et là il faut me réanimer.Please call 911.

En parlant de nœuds il y a une petite surprise demain et pour les vieilles dentelles je confesse que je n’ai toujours pas montrer la preuve du nom de ce blog. C’est pour bientôt promis.

Et aussi oulala j’oubliais l’imprimé fleuri, oh Liberty chéri, que j’adore que je chéri. Je dois avoir pas loin d’une dizaine de robes que j’ai fait ou que ma mère avait fait il y a 20 ans.

Tenues vendues lors de la vente Vintage et bijoux de créateurs le samedi 7 et dimanche 8 mai 2011.

Trouvailles…en noir et blanc

Robe fleuri toute légère et sac en cuire avec une jolie boucle qui rappelle un serpent

Chemisier en dentelle fait main, jupe en cuir d'agneau, collier cravate création de Julie

Jupe mémé convertie en robe bustier, canotier Kenzo - elle ne rentrait pas sur le mannequin donc je fais la pause

Ces tenues seront poposées à la vente Vintage et bijoux de créateurs du samedi 7 et dimanche 8 mai 2011.

Dolce Vita à Porto Bello

Oulala c’est la première fois que vous voyez mon minois! c’est quand même super galère de se prendre en photo toute seule avec le trépied, le retardateur, le bon cadrage et tout et tout.

Et non je n’ai pas chiné ces lunettes à Porto Bello, ni même en Italie mais chez Emmaus, et le chemisier dans un vide grenier, c’est tout de suite moins glamour je vous l’accorde.

J’adore Leur forme papillon très star de l’âge d’or d’Hollywood, je me prendrais presque pour Sofia Lauren ou Claudia Cardinale. En tout cas ces lunettes m’offre le sentiment de me sentir en vacances sous un soleil estival à la terrasse d’un café à défaut d’avoir la mer et le sable chaud 😉

Bon weekend!

Vous avez dit nOeud nOeud?

Qui a dit que les noeuds c’était cul cul? Surtout quand ils se trouvent dans le dos.

De jolis escarpins noir tout simples côté face,  mais non côté pile il y a ce mignon petit noeud qui orne fièrement la bride sur le talon. Je les ai achetés dans une vente Vintage dans le 14e.

J’en mettrais partout des noeuds et aussi de la dentelle mais ça vous vous en doutez.