DIY….Robe 40′

draguignan 185

 

Cette robe c’est tout une histoire, ça vous arrive de laisser les choses en plan?

et bien cela faisait 2 ans que j’avais taillé le tissu et qu’il était resté dans mon Burda. Heureusement que je n’ai pas pris 10kg non plus.

Bref la voilà avec son style années 40′, les petites manches à volants, les boutons de nacre pour la fermer et la taille froncée. Le tissu avec de petits perroquets lui donne un côté décalé (sacré coupon).

J’ai fait la ceinture en cousant un ruban gros grain marine sur un velours vert et j’avais cette boucle chinée dans mes trésors qui s’est trouvée être parfaitement assortie.

Ca sert toujours les trouvailles de brocante.

 

c’est un carré Hermès, mon premier que je porte sur la tête, je vous prépare pour bientôt les 10 façons de nouer son carré pour ne pas avoir l’air mémère…

draguignan 180

draguignan 187

collier acheté à Berlin au feu le Tacheles, bracelets indiens et en corne

draguignan 188

Trouvailles Emmaus

Des biberons en pyrex pour faire de vos bébés de forts gaillards avec du bon lait frais

Ce que j’aime avec les ventes au poids de chez Emmaus c’est qu’on a l’impression qu’on va dépenser beaucoup d’argent, d’autant plus que la vaiselle c’est lourd donc j’aivais tendance à me retenie, en ai-je vraiment envie? Mais au final on se demande si la balance n’est pas faussée pour si la personne ne n’a pas omis de peser quelque chose car on s’en sort avec une somme frisant le ricicule. Moins de 5€ pour tout ça…

Trouvailles….Un dimanche aux Puces de Vanves

Mon achat du jour…une robe de cocktail des années 40′. La dame qui la portait était une mondaine qui avait coutume de fréquenter l’ancêtre du Rotary Club

Aux puces de Vanves on croise des hommes qui jouent aux cartes et se chamaillent, un homme qui joue la partition de la mélodie du bonheur et une femme qui propose du café chaud avec son chariot plein de thermos pour mettre du baume au coeur aux brocanteurs et aux chineurs

De la mercerie, des ustensiles de cuisine, tout pour mon bonheur 😉

Trouvaille n°18…Une liseuse jaune pastel

Ce que j’ai chiné ce dimanche aux Puces de Vanves, c’est cette veste jaune pâle aux manches pagodes. Ça s’appelle une liseuse et ça servait au début du siècle à couvrir les épaules des dames qui avaient froid en chemise de nuit car leurs chambres n’étaient pas chauffées….n’étaient-elles pas bien élégantes?

Et bien moi en 2012 je la porte avec un pantalon fleuri (Zara de cette saison) et un top lamé que j’ai fait.

Trouvailles…des petit pois en veux tu en voilà

conbishort et ceinture esprit marin

Une petite touche sexy avec le dos nu

Alors il y a trois choses qui me font craquer dans les fringues la DENTELLES, les NŒUDS et les POIS. A chaque fois que je tombe sur un des trois mon cœur s’emballe, s’emballe, j’ai des sueurs, les jambes qui flanchent, mes bras se dressent devant moi à l’horizontal comme aimantés par le Graal (vous visualisez la scène ??) alors imaginez quand il y a les trois sur UN même vêtement je frise la crise cardiaque et là il faut me réanimer.Please call 911.

En parlant de nœuds il y a une petite surprise demain et pour les vieilles dentelles je confesse que je n’ai toujours pas montrer la preuve du nom de ce blog. C’est pour bientôt promis.

Et aussi oulala j’oubliais l’imprimé fleuri, oh Liberty chéri, que j’adore que je chéri. Je dois avoir pas loin d’une dizaine de robes que j’ai fait ou que ma mère avait fait il y a 20 ans.

Tenues vendues lors de la vente Vintage et bijoux de créateurs le samedi 7 et dimanche 8 mai 2011.