Trouvaille…Robe Sixties en Lurex

blog février 019Une de mes balades dominicales, quand j’arrive à être prête à sortir avant 10h30, est d’aller aux puces de Vanves. Généralement je n’y vais pas dans un but précis, j’aime plutôt flâner et me laisser surprendre par un objet qui me plairait. Je fonctionne au coup de cœur. Cette fois ci en décembre, un dimanche bien frisquet j’ai trouvé cette robe en lurex qui avait l’air plus ou moins à ma taille, autant vous dire que je ne me suis pas déshabillée pour l’essayer…Mais à 10€ je ne risquais pas grand chose non plus.

En effet une fois lavée et essayée, elle avait besoin de quelques retouches pour raccourcir les ourlets et la cintrer. 20 min plus tard j’avais une jolie robe à ma taille.

ROBE LUREXblog février 020blog février 018Le petit selfie qui va bien histoire de vous la montrer portée. Je l’avais pour le jour de l’an.
IMG_1766

Trouvaille n°21…Des pois façon Yayoi Kusama chez Louis Vuitton

Et bien je dois dire que je suis très en avance sur les tendances car j’avais chiné cet ensemble fait main l’année dernière lors de mes pérégrinations dans les brocantes de province. Ravie de l’arborer de nouveau à la façon de la non moins célèbre et nouvelle collaboration entre le maroquinier Louis Vuitton et l’artiste Yayoi Kusama qui a fait des pois colorés sont cris de ralliement, sa marque de fabrique, reconnaissable parmis tant d’autres.

Je le porte dissociée car sinon c’est tout de même un peu lourd, voici les deux looks qui forment le tableau de pois que  j’ai composé 😉

Pour voir la collection de l’artiste avec le géant du Luxe c’est par ici.

 

Trouvaille n°20…une robe blanche plissée

Non je ne me marie pas et non je ne suis pas fan de Marilyn mais j’ai bel et bien craqué pour cette robe qui d’ailleurs s’avère être une nuisette ancienne. Elle est un peu transparente donc je la porte sur une autre nuisette en satin de soie vintage.

Je l’ai acheté dans un dépôt vente rue Daguerre dans le 14e, on trouve de très belle chose chez Madame de.


 

Trouvaille n°19…Chemisier blanc Noeud

A côté de chez mes parents a ouvert une brocante où l’on y trouve des meubles, des bibelots de la vaisselle et des vêtements vintage. Et bien sûr j’ai été immédiatement orientée vers ce dernier rayon, j’y ai donc chiner ce petit chemisier trop mignon et pile poil dans la tendance.

Au cours de cette virée, une partie de mes souvenirs d’enfance sont remontés, et mon tout jeune intérêt pour les vieilleries et la fouille me sont revenus en mémoire car la dame qui vient juste d’ouvrir cette brocante travaillait il y a 15ans dans une autre brocante a quelques centaines de mètre de celle-ci.

Elle a fermé aujourd’hui mais ma mère m’y traînait petite. J »avais complètement oublié ce lieu et il m’est réapparu à l’esprit comme un flash avec une vision très nette de l’espace, le grand escalier en bois, la balustre et l’alignement de meubles anciens au milieu desquels j’aimais me perdre.

Cette brocante c’était pour moi une caverne d’Ali baba., mystérieuse et jonchée de trésors. Elle a sans doute contribué à mon goût immodéré pour les brocantes, puces et Emmaus desquels je ne peux m’empêcher de repartir les mains vides.

Trouvaille n°18…Une liseuse jaune pastel

Ce que j’ai chiné ce dimanche aux Puces de Vanves, c’est cette veste jaune pâle aux manches pagodes. Ça s’appelle une liseuse et ça servait au début du siècle à couvrir les épaules des dames qui avaient froid en chemise de nuit car leurs chambres n’étaient pas chauffées….n’étaient-elles pas bien élégantes?

Et bien moi en 2012 je la porte avec un pantalon fleuri (Zara de cette saison) et un top lamé que j’ai fait.

Trouvaille n°17…de jolis bijoux.Un dimanche aux Puces de Vanves


Les puces de Vanves j’y suis allée pour trouver des vinyles pour faire le coussin d’alliances d’amis qui se marient dans un mois, et bien sûr je suis repartie avec bien d’autres choses. Dont ces deux gros colliers et cette manchette pile à ma taille.

Un petit craquage quoi, étant incapable de choisir. La fille qui tient le stand a toujours de superbes bijoux. On en avait déjà acheté avec ma mère la dernière fois que nous y étions allées.

Et demain une autre trouvaille chinée sur un stand que j’adore, il faudra que j’y retourne pour les tissus et les robes anciennes que la dame doit m’apporter….est ce bien raisonnable??? 😉

Trouvailles n°16…des dentelles et des nappes

Une bande guipure qui servira pour un bas de jupe ou des manches

Le weekend à la campagne a été fructueux, tout un tas de dentelles, des nappes anciennes, deux chemisiers et des idées plein la tête pour réaliser de très belles choses. en voici un petit aperçu.

un morceau de corsage brodé

Une nappe très ethnique

Un parement de col, une application et un joli noeud

La folie des cols en version vintage

Après les cols faits maison voici mes trouvailles vintage…

Vous retrouverez mes créations lors de ma petite vente du 11 décembre…A noter dans vos agendas.

 

Je l’ai chiné aux puces de Vanves. il était un peu usé au bord j’ai donc posé un ruban de coton, fait une bride et cousu un bouton à pied (ancien) pour pouvoir le fermer.

 

J’ai découpé le col d’une robe des années 40′ qui était abîmée et je l’ai bordé de biais, il est réversible maintenant!

Et le pti dernier c’est un col en velours noir que j’ai depuis très très longtemps. C’est en fait une simple bande de tissu qui se croise et se fermer grâce à une boutonnière…Si vous voulez vous lancer….