DIY…Chemise en Jean

IMG_5846IMG_5842J’ai un petit faible pour les chemises en jean ultra souple, ça va avec tout, c’est confortable et ça donne un » je ne sais quoi » à son look.

Ouverte pour un côté plus aguicheuse et boutonnée jusqu’en haut pour jouer les hipsters 😉 A vous de choisir selon  votre humeur, pas sûre que la 2ème option ne plaise trop aux garçons…

 

J’avais donc acheté à très bas prix pendant les soldes chez Monop, cette chemise un peu trop grande car la taille au dessus dans l’idée d’y toucher de toute façon:

1° Couper le bas

2° Couper les manches

3° Mettre des clous pour être un peu mauvaise fille

et oui c’est contradictoire une fille!

4° Mettre un noeud pour jouer les fifilles

madeleines au chocolat pâques 003

IMG_5835

Il te faut:

– 1 chemise

– du fil (ton sur ton ou en contraste)

– des clous en métal (en mercerie boutique de loisir créatif)

– 55cm de ruban

 IMG_5677IMG_5687IMG_5692IMG_5701IMG_5683IMG_5855IMG_5838

 

Le col c’est cOOl comme dirait Paulette!!

Si vous lisez bien la presse féminine et vous intéressez un tant soit peu à la mode et aux tendances, cela ne vous aura pas échappé le col c’est le IT Accessoires de la saison. Alors moi j’ai décidé d’en faire tout plein, des claudines, des classiques, d’en chiner.

ET ET AUSSI je vous faire partager un TUTO sur la magazine PAULETTE.

Pour reprendre la petite histoire du col, contée chez Paulette, veuillez lire ce qui suit 😉

Le col a longtemps été l’apanage du clergé, des savants et des classes nobles et bourgeoises. Au fil des époques et des modes, il change de forme pour devenir le signe statutaire d’appartenance à une élite. Au XVe siècle, le col devient plus visible, comme prolongement de la chemise de corps. Au XVIIe, porté par la noblesse et orné de dentelle, il est véritablement consacré comme un vêtement de mode et de luxe.

ET ET AUSSI très bientôt je vous livrerais un tuto pour faire votre propre col Claudine.

Vous avez toutes de vieilles chemises que vous ne mettez plus, sans parler de celles de votre homme que vous en pouvez plus voir?? Et bien armez-vous de votre paire de ciseaux et couick couick vous coupez le col au ras du pied de col et c’est parti pour la cusotmisation de votre choix.

Le teindre

Le peindre (peinture pour textile)

Lui faire prendre du galon (adresses à la fin)

Le boutonner chic et plus si affinités

 

Le col de Paulette découpé dans une chemise d'homme

Col découpé dans une chemise de femme

J’ai teint celui-là avec du thé noir et je peux vous dire que la teinture tient! Il vous suffit de faire infusé une grosse quantité de thé dans de l’eau bouillante puis de retirer les feuilles et de faire tremper votre tissu pendant 2H env et vous laisser sécher.

J’ai également fait des fentes au ciseau pour créer une boutonnière car il n’y en avait pas et j’ai cousu un joli bouton pour donner un côté bijou à mon col.

 

Et voici la version col Claudine en cuir, ça c’est pour mon côté jeune  fille sage 😉

Adresses à Paris :

Mokuba, les rubans de luxe, 18 rue Montmartre, 1er.

Mercerie Moline, 2  rue Linvingstone, 18e (et toutes les autres du quartier autour du Marché St Pierre)

La Droguerie, 9 rue du Jour, 1er

L’Atelier, 27 rue des Plantes, 14e et 108 rue des Dames, 17e.

L’entrée des fournisseurs, 8 rue des Francs Bourgeois, 3e.

La mercerie du BHV au 4e étage

Mercerie du Bon Marché au 3e étage avec un espace La Droguerie