Robe longue IMAIA de Slow Sunday Paris

Et hop une 4e version de mon patron préféré le modèlede top IMAIA de Slow Sunday Paris . Un vrai plaisir à coudre, rapide, simple avec de jolis détails et surtout une multitudes de possibilités. A la base c’est un top, j’en ai déjà fait une robe et là j’ai un peu hacker le patron en le coupant à la taille puis en ajoutant simplement deux grandes bandes rectangulaires de 50cm de haut que j’ai froncé pour faire des volants.

Je l’ai voulu extra longue et extra ample pour plus de légèreté et un look bohème à souhait.

Le seersucker léger des Coupons de Saint Pierre (que l’on retrouve un peu chez toutes les couturières d’IG) était parfait pour cette adaptation. Par contre il est super transparent donc sous vêtements chair obligatoires! J’ai utilisé l’intégralité des 3M du coupon.

Sur l’encolure, que je n’ai pas ouverte dans le dos, j’ai cousu à la main un galon déniché chez feu la boutique France Duval Stalla.

Je m’étais retenue d’acheter du tissu avant le déménagement, j’attendrais le salon CSF car j’ai vraiment beaucoup de mal à acheter du tissu en ligne.

J’espère qu’elle vous plaît, j’ai profité de l’avoir cousu à la campagne pour faire un petit shooting devant de magnifique champs de tournesols.

Bel été à vous toutes.

 

 

 

Pantalon Mirabeau version velours côtelé

Voici ma deuxième version du short Mirabeau de Louis Antoinette Paris, que j’ai hacké en pantalon large.

Après le Prince de Galle, le voici plus casual en velours grosses côtes de chez France Duval Stalla. Ce tissu est top, il se travaille super facilement et est très très confortable avec l’avantage de ne pas trop se déformer au porté.

Cette fois ci j’ai cousu les bretelles qui sont amovibles et que je me suis amusée à doubler de Liberty, ainsi que l’intérieur de la ceinture et des poches.

J’ai également choisi des boutons fantaisie vintage que j’avais en stock, afin que le pantalon soit aussi beau sans les bretelles et qu’il n’y ai pas l’air de manquer quelque chose.

Je ne vais pas le quitter de l’hiver je pense tellement je le kiffe (je suis encore jeune dans ma tête et oui je parle comme ça;-)) et qu’il est confortable.