Financiers au sésame noir

blog juin 245

Depuis le temps que je vois des recettes avec du sésame noir sur la blogosphère, j’ai fini par acheter un pot de crème de sésame et des graines.

Vous en trouverez dans les épiceries bio notamment sous la marque Jean Hervé.

Je m’attendais à ne pas trop aimer cette pâte en la mangeant à la cuillère, c’est en fait très bon au naturel sans non plus en dévorer la 1/2 du pot…

Voilà je l’ai testé en faisant des financiers. Ce qui est sympa aussi en cuisine avec cet ingrédient c’est l’intérêt de la couleur, noir qui vire un peu gris en cuisant.

blog juin 233blog juin 226blog juin 250blog juin 186

Pour une quarantaine de petits financiers

Ingrédients

135g de poudre d’amande

110g de sucre

40g de farine

1 pincée de sel

60g de beurre

50g de crème de sésame noir (env 2 grosses cuillères à soupe)

4 blancs d’oeufs

 

faire fondre le beurre dans une casserole.

Mélanger le sucre, le poudre d’amande, le sel et la farine. Puis incorporer les blancs d’oeufs, puis le sésame noir et enfin le beurre fondu en mélangeant bien à chaque fois.

Laisser reposer la pâte au mois 12H au frais.

Remplir à ras les moules préalablement beurrés, et bien tasser pour qu’il n’y ai pas de bulles (cf mes photos)

Préchauffer le four à 210°C, enfourner 6-8 min selon la grosseur.

Sortir du four laisser refroidir quelques minutes, puis les démouler sur une grille.

 

 

 

Colorava…Mon brunch préféré du moment

 Le dimanche où il a tant neigé à Paris (en images ici), j’ai testé le brunch de Colorava, et quelle belle et bonne découverte. Il a ouvert en août 2012 par un jeune couple qui a été formé à l’école Ferrandi, qui drôle de coincidence et ironie du sort, se trouve dans la même rue. Ils en ont fait un lieu convivial, gourmand et sain, un brin bobo parisien mais moi ça me plaît 😉

J’ai été conquise. Par tout d’abord le cadre, très design scandinave avec son coin canapé, ses meubles en bois massif et ses chaises très fifties.

Puis la vue sur la cuisine pour asseoir ma soif de curiosité. Je dois avouer que je serais bien passée de l’autre côté à la préparation de la popote.

Et aussi, les pâtisseries sublimes qu’on a envie de toutes les goûter tellement elles sont belles. J’en ai goûté une à la maison, ça a été mon dîner pour tout avouer…je me suis régalée.

Enfin le menu brunch, à 26€ qui se compose des plats suivants en photo. Super rapport qualité +++/prix. Tout les plats sont cuisinés avec de beaux produits et un mélange de saveurs subtiles et justement dosées.

 

COLORAVA , j’aime parce que c’est CREATIF, GOURMAND et VISUEL.

 

Le petit plus que j’ai également apprécié c’est qu’il propose de remplir à nouveau la corbeille de pain et la théière avec de l’eau chaude plutôt que d’avoir à payer une nouvelle boisson, ce qui est le cas dans la grande majorité des brunchs.

Bon OK, il y a bien une petite bête noire. L’accueil, pas vraiment de bonjour, l’attente alors qu’on avait réservé et lepompom un couple de merdeux nous est passé devant et on s’est retrouvée dans l’entrée, cad dans les courants d’air glaciaux.

 

Bref allez-y pour le brunch, pour le salon de thé et le midi, les plats ont l’air bien sympathiques.

 

Il y a aussi une formule de brunch à 35€ avec à la place du pain/viennoiseries  de la brioche perdue, sincèrement je pense qu’elle vaut le détour plus une pâtisserie au choix.

 

COLORAVA

47 rue de l’abbé grégoire, 75006

http://www.facebook.com/Colorovapatisserie?fref=ts

Vu sur la cuisine, tout est frais et fait minute. Pas de triche chez Colorava

Ca n’a l’air de l’air mais c’est un délice, j’en mangerais tout les matins. Compote de poire agrémentée d’une chantilly épaisse et ferme avec de la cassonade.

Les viennoiseries chaudes, le beurre Bordier et la corbeille de pains variés

Des confitures et une pâte à tartiner maison (j’ai surtout opté pour la 2e option…), du miel et un jus d’orange frais pressé avec une boisson chaude.

Velouté de carotte et patate douce avec des lamelles de mimolette et un chou garni à la riccota.

Autre plat délicieux. Empanadas de boeuf aux épices (très fin) sur lit de crème d’artichaut et aubergines confites (fondantes à souhait)

Et il n’y a plus rien!! c’était trop bon!!