Tarte framboises, abricots, pistaches

blog juillet 15 059

 

blog juillet 15 074

blog juillet 15 045

blog juillet 15 079
Pour 1 grande tarte ou deux rectangulaires

Pâte 

250g farine

125g de beurre ramolli

90g sucre

1 petit œuf

Un peu d’eau (facultatif)

1 pincée de sel

Faire un puits avec la farine, mélanger au centre le sel, le sucre et les dés de beurre . Faire tomber la farine au fur et à mesure et pétrir ajouter l’oeuf.

Faire une boule et la mettre 1/2 au frigo sinon elle est trop molle pour l’étaler.

Ensuite l’abaisser au rouleau sur 3mm d’épaisseur. Si elle se déchire la remettre au frigo.

 

Crème 

1 brique de crème entière

50g de pâte de pistache

1 poignet de pistaches non salées

2 œufs

1kg abricots env

125g de framboises
Battre la crème entière liquide et  les œufs avec la pâte de pistache (ou 50g de poudre d’amandes et 1cuillérée à soupe de sucre.)

Couper les abricots en deux et les disposer face bombée sur le dessus et les framboises clairsemées entre. Verser la crème et parsemer de pistaches concassées sur le dessus. Faire cuire 20-25 min.

Laisser refroidir sur une grille .

Tarte au chocolat au lait et noisettes grillées

blanquette de veau 053blanquette de veau 068

 

Ce n’est pas la première tarte au chocolat que vous trouverez sur ce blog mais bel et bien la cinquième.

tartelettes aux deux chocolats 

tarte au chocolat blanc et fraises

tarte au chocolat praliné et pistaches

tartelettes au chocolat et noisettes grillées 

 

Dans cette nouvelle proposition il s’agit d’une pâte à tarte sablée au cacao et aux noisettes garnie d’une ganache au chocolat au lait et pralin avec des noisettes caramélisées qui apporte du croustillant.

J’ai utilisé une recette de base de Christophe Felder dans son livre CHOCOLAT qui est juste divin, on ne peut s’empêcher de se lécher les babines à la vue des sublimes photos pages après pages.

Pensez à la préparer à l’avance car il faut le temps à la pâte de reposer puis à la ganache de prendre.

 

blanquette de veau 043blanquette de veau 047blanquette de veau 058blanquette de veau 071blanquette de veau 118blanquette de veau 049blanquette de veau 098

 

 

Pour 8-10 personnes

Ingrédients

 

Pâte sablée

125g de beurre mou

75g de sucre glace

1 pincée de sel

1 petit oeuf

25g de poudre de noisettes

200g de farine

1 cs de cacao amer en poudre

 

Ganache

300g de chocolat au lait pâtissier

3 cs de pralin en pâte (Barry dans les magasins de pâtissiers professionnels)

(ou 360g de gianduja au lait Valrhona)

165g de crème liquide entière

70g de lait

 

Noisettes caramélisées

100g de noisettes

80g de sucre

 

La veille préparer la pâte sablée cacao-noisette. Mélanger le beurre ramolli, le sucre glace, le sel, l’œuf et les noisettes en poudre. Vous pouvez utiliser le robot. Incorporer ensuite la farine et le cacao tamisés.

Mélanger bien jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et former une boule. La placer au moins une nuit au réfrigérateur dans un film alimentaire.

 

Le lendemain préparer la ganache. Hacher finement le chocolat au lait (sauf si vous utilisez des pastilles). Dans une casserole porter à ébullition la crème et le lait et les verser en plusieurs fois sur le chocolat. Mélanger et ajouter le pralin en mélangeant bien.

Dans une casserole faire fondre le sucre avec 1 cuillerée à soupe d’eau jusqu’à ce que le mélange blondisse et se dore, ajouter les noisettes et bien mélanger. Retirer du feu et laisser refroidir sur une assiette.

 

Préchauffer le four à 180°C (th-).

Étaler la pâte et enfourner 12min. Laisser refroidir complètement. Disposer dans le fond les noisettes caramélisées et verser la ganache. Laisser prendre au moins 5h afin que la ganache soit bien figée (au besoin au frigo).

Décorer avec des noisettes grillées ou des copeaux de chocolat.

 

 

 

 

 

 

Tarte aux fraises et chocolat blanc

IMG_6259Une petite recette de saison et gourmande faite pour l’anniversaire d’un ami bien qu’elle soit assez girly je l’avoue. On ne se refait pas…

Il me restait une pâte au congel de la tarte au citron de Jacques Genin que j’ai utilisé pour l’occasion. Elle m’a permis de faire deux tartes dans un moule rectangulaire.

Vous allez me demander où sont les fraises? Et bien elles sont en dessous cuites en coulis épais et par dessus il y a une mousse de chocolat blanc.

Le chocolat blanc étant déjà assez sucré on ne rajoute pas du tout de sucre dans le recette. Il est préférable d’utiliser du chocolat blanc pâtissier plutôt que du Galak par exemple.

IMG_6216IMG_6237IMG_6273IMG_6240

Pour la pâte sucrée (proportions pour deux tartes)

175g de beurre doux à température ambiante

125g de sucre glace

60g de poudre d’amandes

2 gros oeufs + 1 jaunes d’oeuf

1 gousse de vanille

1 pincée de sel

310g de farine

 

Garniture

Coulis de fraises

300g de fraises fraîches ou surgelées

Mousse au chocolat blanc

75g de crème fleurette

175g de crème fleurette fouettée en chantilly

220g de chocolat blanc de bonne qualité

1cc d’extrait de vanille liquide.

 

 

 

Préparation de la pâte

Sortir le beurre et les oeufs au moins 30 min avant.

Détailler le beurre en petits morceaux. Verser le sucre glace puis la poudre d’amandes dans un saladier. incorporer le beurre en l’émiettant du bout des doigts. Mélanger ces trois ingrédients de façon à obtenir une texture presque sablée.

Verser les oeufs et les grains de vanille dans la préparation. Mélanger avec la main. mêler le sel et la farine et l’adjoindre à la préparation. Ramener la pâte des bords au centre et la replier sur elle -même pour former une boule. Vous obtenez une pâte sucrée.

Poudrer votre plan de travail avec de la farine. Déposer la boule sur le plan de travail et la rouler en boule puis la découper en deux parts égales.Aplanir la pâte sur du papier sulfurisé en lui donnant une forme circulaire et la draper de film étirable puis la mettre 1H30 au frigo.

La pâte doit se travailler froide si elle est trop molle vous ne pourrez pas bien l’étaler.

L’étaler aux dimensions de votre moule beurré et fariné et entreposer 2-3min au congélateur pour la raffermir.

Vous pouvez congeler la  2ième   pâte.

Préchauffer le four à 170°C. enfourner le fond de pâte et le faire cuire 20min env jusqu’à ce qu’il prenne une couleur blond caramel.

Laisser refroidir et démouler sur une grille.

 

Préparation de la garniture

Faire cuire les fraises entières jusqu’à ce qu’elles confisent un peu et s’épaississent. Les mixer en coulis épais. Laisser refroidir puis en garnir le fond de tarte.

 

Faire chauffer les 75g de crème et la vanille puis la verser sur le chocolat blanc haché menu. Mélanger et laisser refroidir.

Monter les 175g de crème restante en chantilly bien ferme et incorporer au chocolat blanc. En garnir le fond de tarte au coulis et laisser prendre au moins 2h au frais.

 

Vous pouvez préparer la tarte la veille.

 

LeS sAveuRs, CréaTions et tRouVaillEs de l’éTé…

Alors cet été il y a eu de réalisé:

 

  • 10kg de confitures de mirabelles
  • Des tartes à gogo
  • Une nuit St Georges…quesaco?
  • Du melon en veux tu en voilà
  • Un sweat chic
  • Un ensemble à pois acidulé
  • Une nouvelle tenue de mariage
  • Un coussin d’alliance, des ceintures et bandanas pour les enfants d’honneur
  • Une robe longue à volant
  • Des Headbands fleuris
  • Une jupe Afro
  • Des espadrilles customisées
  • De la nouvelle vaisselle chinée pour faire les photos pour le blog
  • Ouf je crois qu’on en voit le bout
  • mais surtout…
  • la famille réunie autour des grands parents pour les 80ans de mamie Dédé et leur 60ans de mariage, avec au programme, repas copieux et savoureux, une pièce montée personnalisée, une pêche à la ligne, un chamboule tout et des parties de pétanque pour les hommes. Bref de ma bonne humeur et la dose d’émotions

 

A suivre les jours qui suivent! et Bonne rentrée



 

 

Tarte au citron de mamie

Je fait de nouveau honneur à ma mamie Huguette car voici une autre de ses spécialités. La pâte est super bonne, bien croustillante et la garniture un parfait accord de douceur et d’acidité.

Il y a aussi les crêpes ultra fines qu’elles nous faisait au petit déjeuner et la tourte landaise, ainsi que ses tartes aux quetsches.

Ingrédients


Pâte

200g de farine

70g de beurre

70g de sucre

1 oeuf

1/2 cuil à café de levure

2 pincées de sel

 

Garniture aux citrons

4 oeufs

100g de sucre

100g de beurre

3 citrons bio

1 pincée de sel

 

Préparation de la pâte

Faire fondre le beurre (pas trop mou). Battre l’oeuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter la farine, la levure, le sel et le beurre. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une boule de pâte. Mettre la pâte, au frigo 1/2h, sur un plat recouvert de film.

L’étaler au rouleau sur une surface farinée et la disposer dans un moule à tarte beurré et fariné. piquer la surface à la fourchette. poser dessus du papier sulfurisé et y verser des lentilles ou des haricots secs.

Enfourner 15min dans le four bien chaud à 180°C.

 

Préparation de la garniture

Faire fondre le beurre. Laver les citrons et râper le zeste à mixer au robot. Ajouter le jus des citrons, les oeufs, le sucre et le beurre. Mixer de nouveau pour obtenir un mélange homogène un peu liquide.

Verser le mélange sur la pâte et faire cuire 20min jusqu’à ce que le dessus soit doré.

Laisser refroidir sur une grille.

 

 

Tarte aux poires Bourdalou

Les blogs culinaires, moi je les aime quand il y a de belles photos, un certain esthétisme et une mise en scène du produit. J’aime qu’on me donne envie, me fasse saliver par les mots et les images et qu’on me fasse entrer dans un univers. La vue et le goût sont intimement liés dans notre façon d’appréhender la nourriture. Notre éducation et notre culture entrent aussi en ligne de compte dans notre rapport aux images et à ce qui nous donne envie.

Ainsi, certaines personnes sont plus attachées à l’esthétisme et la mise en scène pour les faire saliver. Je crois que je fais partie de celles-ci, peut être bien encore plus déformée que certains même par mon éducation artistique et ma créativité. Comme un besoin de lier l’art et la cuisine comme je lierais les couleurs sur ma palette pour peindre un tableau, qui me plaît et qui m’émeut.

Car le point central de la cuisine c’est bel et bien l’émotion. Comme le besoin presque primitif de rapprocher le fait de se nourrir, besoin primaire et les sentiments, besoin secondaire qui font que nous sommes des hommes civilisés. D’avoir su transformer ce que la nature nous offrent en objet de convoitise et de désir.

Certes les photos ne sont pas très jolies mais parfois devant l’immédiateté du cliché ce n’est juste pas possible de faire poser le plat, de l’avoir disposé dans un plat de service, lui même placé à tel endroit avec telle lumière. Et bien là, la tarte de ma grand-mère, la recette de mon arrière grand-mère, elle a été mise sur la table dans son plus simple appareil et dégustée avec tout l’appétit que l’on pouvait avoir. Le croustillant si parfait de la pâte brisée, le fondant des poires du jardin, la crème aux noisettes qui a caramélisé au bord de la croûte (le meilleur, je vous assure que cette croûte là on ne la laisse pas dans l’assiette, on se bat même pour la manger).

Cette tarte là, elle a le goût de la campagne, de la famille et du passé, cuite dans sa taule tout déglinguée, rongée par le temps et les innombrables passages dans le four pour chaque fois ravir nos papilles.

 

Ingrédients

1 pâte brisée

250g farine

125g de beurre

1petit verre d’eau

50g de sucre fin

sel

Poires

1kg de poires

1jus de citron

4cuil à soupe de sucre

1/2 gousse de vanille

Crème

80g de sucre

1 sachet de sucre vanillé

75g de noisettes moulues

1cuil à soupe de fécule

30g de beurre fondu

5 cuil à soupe de crème fraîche épaisse

1 oeuf entier + 1 jaune

Confiture d’abricot

 

Faire une fontaine avec la farine, émietter le beurre froid en petit morceaux au creux du puits avec le sucre et le sel. Ajouter l’eau peu à peu et travailler du bout des doigts.

Laisser reposer la boule 1/2h au frigo, puis l’étaler.


Éplucher les poires, les couper en deux ou quatre selon la grosseur et enlever le coeur. Les faire pocher dans 1L d’eau additionnée du sucre et du jus de citron. Égoutter les poires après 3min de cuisson.

 

Mélanger tous les ingrédients de la crème et l’étaler sur la pâte. Inciser le bombé des poires en quadrillage et disposer les quartiers sur la crème le bombé sur le dessus.

Faire cuire 30-40min au fond du four à 200°C. Sortir du four.

Faire fondre 6 cuil à soupe de confiture d’abricot avec de l’eau et badigeonner le dessus de la tarte et laisser refroidir.

Tarte brocolis saumon

Tarte Brocolis Saumon

Cette recette de tarte salée me vient de ma grand-mère. Elle peut aussi être réalisée avec des asperges vertes, des épinards ou du chou-fleur.

Le brocoli donne un goût crémeux à cette tarte.

6-8 personnes

Ingrédients :

3 œufs

20 cl de crème liquide

1 petite tête de brocolis ou 200g env de fleurettes surgelées

150g de saumon fumé

1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre

 

Préchauffer le four th7 (210°C)

Faire cuire les brocolis en petites fleurettes dans l’eau bouillante 15min env (piquer pour vérifier et faire cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres). Egoutter bien aussitôt cuits.

Etaler la pâte dans un moule, la piquer avec une fourchette et étaler dessus des haricots secs sur du papier sulfurisé (les lentilles ou pois cassés font aussi très bien l’affaire). Faire cuire 10min dans le four bien chaud.

Dans un saladier battre les œufs avec la crème liquide. Saler et poivrer. Vous pouvez ajouter des herbes ou des épices (estragon, curry, piment d’Espelette…).

Déposer les brocolis bien égouttés. Verser la préparation sur la pâte précuite puis le saumon fumé coupé en lamelles.

Enfourner 25min.