Veste en Jean Harrison

En veste Harrison je ne crains personnnnnne! et surtout pas le Covid 19 j’i envie de dire.

Bref vous me direz quelle est l’utilité de coudre des vestes et des manteaux en plein confinement ? et bien juste pour le plaisir d’avoir le temps de la faire sans stress, de pouvoir laisser les affaires en plan et de coudre des projets que j’avais en tête depuis un moment.

Celles qui me suivent par ici savent sans doute que les patrons Slow Sunday Paris sont mes chouchous. Ce sont des coupes faussement classiques, féminines et rétro avec toujours de jolis détails.

Cette veste est la veste parfaite de printemps, je pense que je pourrai même la porter en sur-chemise car en fait le jean est assez fin (avec de la tenue).

J’ai choisi ces boutons que j’ai chiné à des puces de couturières le mois dernier à Paris car ils reprennent la forme de la découpe de la poche, très art déco. Tout ce que j’aime quoi!

J’ai aussi opté pour des surpiqures contrastées blanc cassées sur le jean pour lui donner un peu de relief et mettre en avant la structure de la coupe. Parfois je les ai faites doubles parfois simples pour éviter trop de lourdeur.

Et surtout évidemment j’ai choisi une doublure fantaisie qui vient l’encanailler un peu ;-).

Les +

– Intemporelles

-explications très claires

– jolis détails couture

– Elle peut se faire doublée ou non, ce qui peut permettre d’en faire une chemise aussi en fait

Les –

– technicité de la pose de la doublure, d’où le niveau de couturière plus avertie.