Le linge basque selon Tissage Lartigue 1910

 

Un arrêt à Oloron Sainte Marie dans les Pyrénées chez le dernier tisserand et créateur de linge basque traditionnel chez Tissage Lartigue 1910.

Historiquement le linge basque était utilisé pour couvrir les vaches, on appelle cette couverture la mante. Elle se compose de 7 rayures représentant les sept provinces basques, la largeur des raies indiquant la richesse de chacune. Peu à peu le tissage du lin, produit aux alentours, s’est introduit sur les tables des maisons puis le coton à fait son entrée sur les métiers à tisser.

Tissage Lartigue était fabricant d’espadrilles à ses débuts mais avec la chute de cette activité à cause de la concurrence asiatique à bas prix, l’entreprise familiale s’est peu à peu diversifiée vers le linge d’office.

Aujourd’hui, la fabrication de linge de maison a su garder le savoir faire traditionnel tout en modernisant les raies en y apportant de la couleur.

Mais comment se fabrique du tissu basque me direz-vous?

C’est un métier assez technique qui nécessite un savoir-faire particulier et traditionnel


1. Ourdissage

Sous ce nom un peu barbare se trame tout le travail préparatif pour composer un motif, à savoir des rayures dans le cas présent. Il s’agit de positionner sur un rouleau tous les fils dans un ordre bien précis pour préparer la chaîne (fils dans la longueur du tissu) avant l’étape du tissage. Cela prend deux jours de préparation à deux personnes incluant le montage et le démontage. La largeur du motif se compose de 2500 à 5000 fils. Le fabricant utilise principalement du coton venant d’Inde et la teinture se fait à Nay dans la région, les créations se composent d’une palette de 65 couleurs.

Les fils sont tirés des bobines positionnées dans un ordre donné,que l'on voit derrière l'ourdisseuse

2. Tissage

Ensuite le rouleau de fils est amené sur un métier à tisser. Chaque fil est enfilé dans une lame puis dans la lice sur un cadre (c’est assez technique!). En fait on se retouve avec deux rangs horizontaux de fils et la trame (fils dans la largeur) vient se tisser entre les deux, puis une baguette repousse le fil pour serrer le tissage. Il faut compter 2,5 jours à deux personnes pour préparer le métier avant le tissage. Sur un métier manuel, on tisse 12 à 14 m/h alors que sur un métier assisté par ordinateur on tisse 20 à 22m/h.


3. Confection

Enfin le tissu au mètre est mis sur des rouleaux prêts à être amené à l’atelier de confection pour devenir des nappes, torchons, coussins ou tabliers…

 

Tissages Lartigue (usine et magasin d’usine avec du deuxième choix)

Avenue Georges Messier (route du Somport)

64400 Oloron Sainte Marie

05 59 39 50 11

 

A Oloron, il y a aussi le magasin d’usine Lindt…