Carrot cake moelleux

blog sept 14 095

Voici une deuxième recette de carrot cake et surtout le besoin d’en faire une variante afin de venir alimenter de nouveau le blog que j’ai quelque peu délaissé ainsi que mes travaux manuels et fourneaux. Ma créativité et mes mains ont quelque peu été mises au repos ces dernier mois.

J’ai inventé cette recette assez proche de la dernière avec ce que j’avais dans les placards et le frigo.

Je l’ai également fourrée avec la crème. Je préfère utiliser du mascarpone plutôt que du beurre car c’est moins lourd. Vous pouvez le préparer deux trois jours avant il se conserve très bien en la plaçant au frigo à cause de la crème.

Bonne dégustation, il ne vous reste plus qu’à comparer les deux…

 

blog sept 14 081blog sept 14 006blog sept 14 082blog sept 14 083blog sept 14 040blog sept 14 028

Pour 6 personnes

Ingrédients

2 oeufs

10cl de crème liquide entière

5cl d’huile

60g de noisettes

30 g de noix

1/2 jus d’orange et le zeste râpé

180g de carotte épluchée et râpée grossièrement

30g de farine complète

150g de farine

1/2 sachet de levure

1 cc de cannelle

1/2 cc de noix de muscade râpée

1 pincée de fève tonka râpée (facultatif)

1 noix de gingembre frais râpé

 

Glaçage

150g de mascarpone

50g de philadelphia

50g de sucre glace

2 cc de vanille liquide

 

Mélanger tout les ingrédients au robot à l’exception des carottes et des noix. A la fin ajouter les carottes et les noix en mixant 3 secondes pour qu’ils ne soient pas complètement broyés.

Beurrer et fariner un moule à manquer et enfourner 45min env à 150°C.

La lame d’un couteau doit ressortir sèche du gâteau.

Laisser refroidir complètement. Le couper  en deux dans l’épaisseur à l’aide d’un grand couteau.

Préparer le glaçage:

Battre les ingrédients ensemble pour alléger la préparation et  l’étaler à laide d’une spatule entre les deux couches de biscuit.

 

 

Pain d’épices super moelleux

Qui dit Noël dit chocolat, marrons, bûche, foie gras mais aussi pain d’épices. Je vous vois de là faire la grimace, « bof moi j’aime pas ça c’est trop sec.. ». Et bien que neni en voilà un super moelleux.

Après avoir fait le tour de différentes recettes, j’ai compilé ce qui me semblait le meilleur et j’ai éxécuté ma propre recette pour un résultat dont je ne suis pas peu fière et qui m’a valu les compliments de toutes les personnes qui y ont goûté y compris ceux qui faisaient la grimace…

Il se bonifie au fil des jours et reste tout aussi moelleux en le conservant dans du film alimentaire. Vous pouvez le déguster au petit dej, au goûter ou encore vous en servir comme base d’un dessert. Voici quelques idées gourmandes:

– Glace au pain d’épices (incorporer des morceux à  votre base de crème anglaise à la vanille)

– Pain d’épices perdus avec des pommes caramélisées

– En crumble sur des fruits cuits et de la glace

Pour un moule à cake

Ingrédients

350g de miel de fleur

2 oeufs

200g de farine

50g de farine de sarrazin (blé noir)

10cl de crème entière

100g de beurre

10g de bicarbonate de soude

1/2 sachet de levure

5g de canelle en poudre

1g de muscade en poudre

1g de cardamone en poudre

1g de gingembre en poudre

1g de fève tonka moule (facultatif) ou de clou de girofle sinon

4 cuilllerées à soupe de confiture d’abricot pour le nappage

le jus d’une orange

Ecorces d’orange confites

Préchauffer le four à 180°C.

Mettre le miel à chauffer dans une casserole et faire fondre à feu doux (70°C).

Faire fondre le beurre.

Dans un saladier mélanger les farines, la levure et le bicarbonate, faire un puit au centre. Y casser les oeufs et verser la crèmpe froide ainsi que toutes les épices. Mélanger.

Ajouter le beurre fondu puis le miel liquide encore chaud. Mélanger à la spatule jusqu’à avoir un mélange homogène.

Verser lapâte dans un moule à cake beurré. Enfourner 1H env à 180°C (th6).

Ala sortie du four arroser du jus d’orange. Attendre 30min env avant de démouler.

Napper ensuite au pinceau avec la confiture préalablement chauffée. Laisser refroidi complètement. Décorer d’écorces d’oranges confites. Vous pouvez également en incorporer à l’intérieur.