Gâteau moelleux chocolat myrtilles

noel 2015 134Les préparatifs culinaires de Noël ont laissé beaucoup de blancs d’oeufs de côté, un peu de ganache, des myrtilles au sirop…j’ai donc improvisé une recette avec tout cela pour ne pas gaspiller en partant de la base du gâteau aux blancs d’oeufs que ma grand-mère à l’habitude de faire.

ps; les conditions pour prendre des photos l’hiver ne sont pas toujours optimales!

noel 2015 100noel 2015 107noel 2015 115noel 2015 118

Ingrédients

200g de sucre

125g de farine

5 blancs d’oeufs

100g de poudre d’amande, de noisette ou de noix

125g de beurre fondu

100g de chocolat à cuire

250g de myrtilles au sirop égouttées (1 boîte de conserve) (ou framboises ou mûres)

Préchauffer le four à 180°C.
Faire fondre le beurre et le verser sur le chocolat haché. Bien mélanger.
Battre les blancs en neige bien ferme set ajouter le sucre en battant 1min. Incorporer successivement la farine, la poudre de noisette et le beurre fondu avec le chocolat en mélangeant à la spatule en bois du bas vers le haut sans casser les blancs en neige.

Verser la moitié de la pâte dans un moule à manqué beurré et fariné puis verser les myrtilles et recouvrir avec le restant de pâte.
Faire cuire 25min à 180°C. La lame du couteau doit ressortir sèche.

Financiers natures bien moelleux

Un classique de la pâtisserie française, que l’on appelle joliment  « gâteau de voyage » car on peut les déguster sur le pouce, les transporter aisément et les conserver plusieurs jours, enfin si l’on n’a pas tout dévorer le premier jour. Parce que c’est à la sortie du four qu’ils sont le meilleur avec le croûte croquante.

J’ai bien appliqué à la lettre leur doctrine car je les avais préparés pour emmener en Normandie où une amie s’est mariée il y a quinze jours, pour déguster lors de son dernier dîner de célibataire avec toute sa famille. Et le reste au petit dej…

Je suis partie de la recette des financiers de Christophe Felder que j’ai fini par adapter car je n’avais pas exactement tous les ingrédients. Ma poudre d’amande étant un peu éventée j’ai ajouter plus de vanille en grain.

Pour une vingtaine de financiers

Ingrédients


100 g de poudre d’amandes

1 cuil à soupe de confiture d’abricot

170 g de sucre glace

50 g de farine

150 g de blancs frais (environ 5 blancs d’œufs)

150 g de beurre

1 gousse de vanille grattée ou une cuillerée à café de vanille en poudre

 

Faire fondre le beurre jusqu’à ce qu’il se colore. Retirer du feu et filtrer.

Dans un saladier mélanger les ingrédients secs et la vanille. Ajouter les blancs légèrement battus auparavant et mélanger de nouveau avec la confiture d’abricot.

incorporer le beurre fondu afin d’obtenir une pâte bien lisse.

Verser dans des moules beurrés et enfourner 5 min à 220°C et 5min à 180°C.

Sortir du four et démouler sur une grille.

 

Vous pouvez déposer une fraise ou autre fruit au centre.

 

 

Gâteau au chocolat mascarpone ultra fondant

Quand j’ai vu cette recette dans mon livre Petits Plats Mijotés, je me suis dit que étant donné la liste des ingrédients qui composent ce gâteau il devait forcément être bien bon et gourmand.

Il n’y a pas de farine mais la brioche et la poudre d’amande la remplace permettant d’avoir beaucoup de fondant.

Pour des raisons pratiques je l’avais fait la vieille, puis mis au frigo pour que qu’il se sèche pas trop et c’est plutôt pas mal comme consistance car il est bien ferme et dense. Pour une version plus fondante je vous conseille de la faire le jour même et de le déguster  sans l’avoir placé au frigo.

Il est très facile à préparer, idéal pour un anniversaire ou pour accompagner une salade de fruits bien fraîche.

J’ai fabriqué les petits drapeaux avec du masking tape MT et des cures dents. J’ai également décoré la gâteau avec des rayures en vaporisant du colorant alimentaire en bombe doré grâce à un pochoir acheté chez Ikéa. 

 

Pour 8-10 personnes

Ingrédients

 

150g d’amandes entières ou effilées

1 petite brioche individuelle

300g de chocolat

2cuil à soupe de rhum

150g de beurre

150g de sucre

4 oeufs

200g de mascarpone

cacao amer

 

Préchauffer le four à 170°C et faire griller les amandes à sec 5min jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.

Mixer les amandes avec la brioche et tapisser le fond d’un moule  à manqué beurré avec cette chapelure. Réserver le reste.

Faire fondre le chocolat au bain marie avec le rhum. Laisser refroidir.

Travailler le beurre ramoli avec le sucre jusqu’à obtenir une pâte légère. Incorporer le chocolat, les oeufs et le mascarpone. Ajouter la chapelure aux amandes et mélanger délicatement.

Verser dans le moule et enfourner 50 à 60min jusqu’à ce que le gâteau ait pris. Laisser reposer 15min et démouler.

Quand il est refroidi saupoudrer de cacao amer.

 

Gâteau aux blancs d’oeufs…et aux noisettes

On a tous ce petit problème de faire de la pâtisserie et de se retrouver avec un certains nombre de blancs d’oeufs dont on ne sait que faire. Ma grand-mère fait cette recette de gâteau très simple et très rapide dès qu’elle a des blancs d’oeufs de côté. Le gâteau est super moelleux et parfumé, idéal avec une salade de fruits, de la crème anglaise ou de la glace et tout simplement pour accompagner votre thé.

Ingrédients

250g de sucre

125g de farine

5ou 5 blancs d’oeufs

100g de poudre d’amande, de noisette ou de noix

125g de beurre fondu

Battre les blancs en neige bien fermes. Incorporer successivement  le sucre, la farine, la poudre de noisette et le beurre fondu en mélangeant à la spatule en bois du bas vers le haut sans casser les blancs en neige.

Verser dans un moule à manqué beurré et faire cuire 25min à 180°C. La lame du couteau doit ressortir sèche.

 

 

Croquants de Noël de mamie dédé

C’est la recette traditionnelle de Noël, qui fait partie de ces petits plats qu’on sera sûr de goûter tout comme les truffes au chocolat, les caramels de ma tante (une tuerie, s’il y avait un dessert que je mangerais en priorité ce serait celui-ci quitte à abandonner tous les autres), le foie gras de ma grand mère et la dinde. Sauf cette année je crois bien que la dinde va passer à la trappe mais je n’espère pas les desserts…en tout cas je ne me préoccupe pas de grand chose étant donné que je vais sauter dans mon Tgv et me mettre les pieds sous la table après tout le monde pour un réveillon entouré de bambins de la quatrième génération.

Ces croquants que j’ai fait pour la toute première fois cette année ont remporté un franc succès auprès de mes collègues parce que ce n’est pas tout de publier des recettes et es photos pour ce blog, encore faut-il les manger ensuite…

Quoi qu’il en soit les croquants de ce Noël auront un goût particulier quand nous les savourerons avec mon grand père qui ne pourra pas pour la première fois passer le 25 avec nous et que nous partagerons avec lui dans sa chambre d’hôpital.

Mamie, mes croquants n’auront jamais le même goût que les tiens, que ceux que je pique dans le placard le lendemain de noël, que je referme la boîte en fer puis revient quelques instants plus tard pour en chiper un deuxième, un troisième et plus si affinité. Des croquants pour croquer la vie à pleines dents.

Passez de pétillantes fêtes et rendez-vous en 2012 pour de nouvelles aventures créatives et la concrétisation de tout les projets que j’ai en tête et qui n’ont pu voir le jour en 2011 faute de temps.

Pour une petite centaine de croquants

Ingrédients

500g de farine

150g de beurre ramoli

150g de sucre semoule

3 oeufs

le zeste d’un citron non traité

1/2 paquet de levure

1/2 paquet de sucre vanillé

1cuil à café d’amande amère

1 cuil à café d’extrait de vanille liquide

80 d’amandes grillées

 

Couper les amandes en deux dans le sens de al longueur et les faire griller quelques minutes dans une poêle sans matière grasse en remuant régulièrement.

Mélanger les oeufs, le sucre et les arômes (vanilles, amande amère, zeste).

Ajouter le beurre très mou et pétrir.

Ajouter le farine et la levure tamisée, puis les amandes.

Prélever de la pâte de la taille d’un oeuf et former une bûchette, l’aplatir sur le dessus et les bouts (voir photos ci dessous). Laisser reposer 20min.

Préchauffer le four à 200°C.

Dorer au jaune d’oeuf battu et faire cuire 15min. Sortir du four et couper chaque bûchette en 4 tranches. Remettre au four à 180°C 10-15min jusqu’à ce qu’ils s’achèssent.

Laisser refroidir.

Ils se conservent très bien une dizaine de jour dans une boîte hermétique.