Gâteau choco lait /coco

vente privée juin13 016

Un gâteau au chocolat régressif à souhait avec du chocolat au lait et de la noix de coco, idéal pour un goûter d’enfants. Parce que tout le monde ne part pas en vacances tout de suite, je me permets une recette anti mission bikini.

J’ai fait la recette avec les fonds de placard, dont le beurre et les oeufs restants en adaptant une recette de Christophe Felder dans mon super moule Nordic Ware.

Bonne régalade.

vente privée juin13 025

vente privée juin13 003

vente privée juin13 038vente privée juin13 043vente privée juin13 018

Pour 6-8 personnes

Ingrédients

125g de chocolat au lait pâtissier

125g de beurre mou

3 oeufs

80g de sucre

60g de noix de coco

70g de farine

1 sachet de levure

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le chocolat au bain-marie.

Dans un saladier mélanger au fouet le beurre et le sucre pour faire mousser. Ajouter les oeufs, le chocolat fondu et la noix de coco, puis la farine et la levure tamisée. Mélanger bien.

Beurrer un moule et verser la pâte. Enfourner 20-25min.

Il ne doit pas trop cuire pour ne pas être trop sec.

Démouler sur une grille.

Gâteau au chocolat mascarpone ultra fondant

Quand j’ai vu cette recette dans mon livre Petits Plats Mijotés, je me suis dit que étant donné la liste des ingrédients qui composent ce gâteau il devait forcément être bien bon et gourmand.

Il n’y a pas de farine mais la brioche et la poudre d’amande la remplace permettant d’avoir beaucoup de fondant.

Pour des raisons pratiques je l’avais fait la vieille, puis mis au frigo pour que qu’il se sèche pas trop et c’est plutôt pas mal comme consistance car il est bien ferme et dense. Pour une version plus fondante je vous conseille de la faire le jour même et de le déguster  sans l’avoir placé au frigo.

Il est très facile à préparer, idéal pour un anniversaire ou pour accompagner une salade de fruits bien fraîche.

J’ai fabriqué les petits drapeaux avec du masking tape MT et des cures dents. J’ai également décoré la gâteau avec des rayures en vaporisant du colorant alimentaire en bombe doré grâce à un pochoir acheté chez Ikéa. 

 

Pour 8-10 personnes

Ingrédients

 

150g d’amandes entières ou effilées

1 petite brioche individuelle

300g de chocolat

2cuil à soupe de rhum

150g de beurre

150g de sucre

4 oeufs

200g de mascarpone

cacao amer

 

Préchauffer le four à 170°C et faire griller les amandes à sec 5min jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.

Mixer les amandes avec la brioche et tapisser le fond d’un moule  à manqué beurré avec cette chapelure. Réserver le reste.

Faire fondre le chocolat au bain marie avec le rhum. Laisser refroidir.

Travailler le beurre ramoli avec le sucre jusqu’à obtenir une pâte légère. Incorporer le chocolat, les oeufs et le mascarpone. Ajouter la chapelure aux amandes et mélanger délicatement.

Verser dans le moule et enfourner 50 à 60min jusqu’à ce que le gâteau ait pris. Laisser reposer 15min et démouler.

Quand il est refroidi saupoudrer de cacao amer.

 

Gâteau léger banane/coco/pistache

Le gaspillage ce n’est pas mon truc alors il fallait que je trouve une recette pour utiliser les 6 blancs d’oeufs qu’il me restait du gâteau basque fait le weekend dernier (bientôt la recette…).

L’idée des congolais m’est venue à l’esprit, simple et rapide à faire, sauf qu’ en réalité il me manquait une quantité non négligeable de noix de coco et il y avait des bananes bien bien mûres en attente de ne pas être mangées.

J’ai donc improvisé une petite recette, avec donc des blancs en neige, de la noix de coco et des pistaches pour allonger les quantités et des bananes.

Pour 6/8personnes

Ingrédients

 

6 blancs d’oeufs

100g de beurre

200g de sucre roux

75g de noix de coco

75g de pistaches non salées

75g de farine

3 bananes bien mûres.

 

Monter les blancs en neige.

Mixer les bananes en purée.

Ajouter le sucre en battant 1min. incorporer ensuite le beurre fondu, la farine tamisée, la noix de coco et les pistaches en mélangeant délicatement à chaque fois.

Enfin ajouter les bananes.

Verser dans un moules beurré et fariné. Faire cuire 25/30min à 180°C, th6. Vérifier la cuisson en plantant la lame d’un couteau, elle doit ressortir propre.

Laisser tiédir et démouler.

L’escarbille à Meudon…délicieux resto gastro

 

Entrée: Charlotte de foie gras de canard et asperges, crumble de fruits secs

entrée: Velouté de carotte safrané, escalope de ris de veau en croute de pain d’épices

Plat: Merluchon de ligne en croute de noisette,ragout de févettes à la sarriette

Plat: Homard au parfum de gingembre, petits pois et oignons tiges

Plat: Médaillon de cochon Ibérique, blettes aux truffes et caillette ardéchoise

Plat: Selle d’agneau de lait,artichauts poivrade farcis,boulgour et pesto de coriandre - L'agneau était super tendre et fondant

Dessert: Croquant au grué de cacao, crème façon irish coffee et glace café - le croquant et le mousseux un vrai régal

Dessert: Sablé framboise, émulsion citron givré, glace à l’amande douce

Dessert: Truffes fondantes au chocolat, cône au caramel, espuma praliné - la photo n'est pas appétissante mais les truffes ont un cœur coulant à fondre de plaisir

 

Pour cause de venue de ma grand mère, d’anniversaires (le sien  en avance et le mien en retard) et de réussite de concours de mon frère, ça faisait beaucoup de raison de festoyer et de se régaler les papilles et les yeux.

L’Escarbille c’est un restaurant à Meudon tenu par le Chef Régis Douysset qui a officié dans des établissements étoilés en Allemagne ainsi qu’au Bristol et à la Grande Cascade. Il a choisi de s’installer à Meudon dans l’ancien buffet de la gare et de présenter sa cuisine créative et gastronomique avec des produits de saison.

L’escarbille c’est deux salles à manger, un salon de réception à l’étage (pour les séminaires notamment) et un cour extérieure pour se croire à la campagne.

L’escarbille c’est aussi le resto préféré de toutes mes amies d’enfance et surtout de Mathilde – forcément les parisiens ne connaissent pas trop, ils ne se bougent pas en banlieue – celui qui fait saliver rien qu’à l’évocation du nom et celui qui est certes assez cher mais bien moins cher que des restaurants de ce niveau à Paris ou dans des lieux prestigieux.

Pour l’anniversaire de mon frère en avril, il faisait beau, on avait évoqué l’Escarbille mais on voulait changer. On est allé au Mini Palais, certes le cadre est sublime surtout la terrasse mais le service et les plats sont plus que décevant. Le suprême de volaille est un vulgaire blanc de poulet super épais, le poisson a conservé son arrête trop la classe quoi de retirer les arrêtes de sa bouche et le baba au rhum pour deux il faut qu’on se le coupe et transvase nous même dans l’autre assiette.

Alors que à l’Escarbille, le service et top mais pas guindé, en arrivant on a le droit à des amuses bouches dont des crêpes dentelles au cumin qu’il faut que je teste d’ailleurs je pense que c’était de la feuille de brick. Et après le dessert les petites mignardises; pâtes de fruits au cassis, calisson, mini cannelé. Bref ce fut une agréable et délicieuse soirée surtout parce qu’on fini sur les desserts et qu’ils sont toujours aussi exquis.

Le menu, entrée/plat/dessert le soir est à 49€ et il les vaut plus que bien. large carte de vin et même si ce n’est pas marqué dessus on vous propose le vin au verre.

L’Escarbille

8 rue de Vélizy, Meudon

A 10 min de Montparnasse par le train arrêt Meudon Bellevue

Pas de raison de ne pas y aller

C’est mon plaisir

Entrée: Saint marcelin fondant, jambon corse et tomates compotées

Plat: Gambas et nage d'épinard

Plat: filet de bar et légumes du soleil confits (genre piperade)

Dessert: mi cuit glace vanille et coulis defruit de la passion

Pour fêter mon anniversaire dignement, j’avais réservé dans un resto près de chez moi qui me faisait bien envie. Prix raisonnables, des formules et capacité d’accueil d’un groupe sans problème, nous étions 16.

Service attentif, mise en bouche, carte du jour, assiettes plutôt bien remplies, jolie présentation, saveurs du sud, carte renouvelée en fonction des saisons. Ils m’avaient même proposer de faire un menu spécial ou quelque chose pour mon anniv mais j’avais gentiment décliné. Cependant j’ai quand même eu le droit à la plaque en pâte d’amande, à la bougie et à la chansonnette en cœur du Joyeux Anniversaire Marion…

Pour moi ce fut, Filet de bar sur lit de légumes du soleil confits (un truc dans le genre du moins) et mi cuit au chocolat avec glace maison et coulis de maracuja. Par contre j’ai dégusté le dessert froid le temps que j’ouvre tous mes cadeaux. J’ai goûté au tiramisu à la fraise il était excellent.

Le tout accompagné d’un Iroulegy pas mal du tout qui a bien du plaire à toute la table étant donné le nombre de bouteilles commandées.

 

Formule soir

Entrée/Plat ou Plat/Dessert à 23€

Entrée/Plat/Dessert à 29€

 

C’est par ici que ça se passe:

C’est mon plaisir

53 rue Didot, Paris 14e

Métro Pernety ou Alesia

 

Les cadeaux ou le gâteau?

Pâtisserie des rêves

2… bougies à souffler ça commence à faire comme me l’a gentiment signifié mon ami Xavier (premier message de la journée soit dit en passant) « A ce soir pour célébrer le débit de la fin ».

Alors comme lot de consolation il me reste le gâteau d’anniversaire.  Je voudrais, j’aimerais, je souhaiterais, je rêverais, je fantasmerais sur une pâtisserie de la Pâtisserie des rêves (pas encore goûtée alors que je suis passée devant tout à l’heure) ou un goûter au Plaza Athénée avec Christophe Michalak ou plutôt ses desserts qui me font saliver et pourquoi pas les deux ensemble d’ailleurs. Ca c’est mon top 2 avec le Plaza en 1er.

Mais au fait c’est quoi le mieux dans l’anniversaire les cadeaux ou la gâteau? Un peu les deux mon colonel (référence à mon frère) ça dépend de ce qu’il y a dedans.

Ma wish list serait donc:

– Un job qui me me donne la patate (bien payé c’est mieux)

– Un mec qui me donne la banane (bien gaulé c’est mieux)

– Des vacances qui me donnent la pêche (bien ensoleillées c’est mieux)

– 5kg de moins pour ne pas ressembler à une poire et à une peau d’orange

Bref un cocktail de bonnes choses pour affronter le début de la fin comme dirait l’autre