Fauteuil scandinave fifties

photo 2 Lors de mes escapades à la campagne, j’avais chiné une paire de fauteuils scandinaves presque similaire au mien

(ici) que j’ai décapé, reciré. J’ai recouvert d’un tissu Casamance celui qu’une amie m’a acheté et je lui ai fait trois coussins pour assortir à son canapé chesterfield et ses clubs.

Voici le avant/après.

photo 4 (2)

photo 3photo 4 (1)

DIY déco….Du cadre au plateau

blog 210Il m’arrive souvent de craquer pour de jolis cadres aux puces, dans des brocante ou chez Emmaus mais en fait on ne sait jamais trop quoi en faire.

Pour l’un j’en ai fait un présentoir à bijoux, comme ça je les voit tous (enfin il y en a encore plein d’autres en vrac dans des boîtes…), ils ne s’emmêlent pas et c’est joli au mur.

Pour l’autre j’en ai fait un plateau de présentation.

Pour les deux j’ai utilisé respectivement de la toile cirée et du papier de soie Petit Pan.

Mais comment on fait tout ça??

blog 186

Présentoir à bijoux

  • 1 cadre
  • du papier(résistant) ou tissu
  •  du scotch
  • des crochets
  • des pointes
  • un marteau

Défaire le fond du cadre.

Découper le tissu au format  du fond en découpant plus large de façon à le retourner sur l’arrière et le fixer à la’ide de petites pointes.

Poser les crochets sur la tranche du fond et les accrocher avec du fil de fer que vous pouvez scotcher sur l’arrière pour qu’ils ne bougent pas.

Remettre le fond dans le cadre et le fixer à l’aide de pointes en travers s’il n’y avait pas déjà des crochets

Accrochez le au mur ou bien posez le sur une commode.

blog 188blog 175blog 178blog 201

Plateau 

  • 1 cadre avec un verre
  • du papier fantaisie
  • des pointes (facultatif)
  • du scotch

 

Retirer le fond du cadre

Découper le papier un peu plus large que la taille du fond et le retourner sur l’arrière. Vous pouvez le fixer avec du scotch.

Remettre le verre, puis me fond avec le papier et le refermer. Avec des pointes s’il n’y a pas de fixations

Trouvailles Emmaus

Des biberons en pyrex pour faire de vos bébés de forts gaillards avec du bon lait frais

Ce que j’aime avec les ventes au poids de chez Emmaus c’est qu’on a l’impression qu’on va dépenser beaucoup d’argent, d’autant plus que la vaiselle c’est lourd donc j’aivais tendance à me retenie, en ai-je vraiment envie? Mais au final on se demande si la balance n’est pas faussée pour si la personne ne n’a pas omis de peser quelque chose car on s’en sort avec une somme frisant le ricicule. Moins de 5€ pour tout ça…

DIY Jupe chemise en Jean

un tuto recyclage ou plutôt upcyvling. Comment faire du neuf avec du vieux . D’une chemise en jean pas très belle en jupe facile à faire et qui va avec tout.

AVANT

Ce qu’il vous faut:

– Une vieille chemise toute moche chinée moins d’1€ chez Emmaus

– Du fil

– Un élastique large de la longueur de votre tour de taille

– Une paire de ciseaux

– Une machine à coudre

 ETAPE 1

Couper la chemise en deux au niveau du dessous des manches ou plus bas si vous souhaitez qu’elle soit plus courte.

(moi j’ai décider de garder la poche et donc de couper juste au dessus)

ETAPE 2

Piquer deux lignes de fronces, l’une 5mm du bord et l’autre à 10mm

–> C’est à dire avec une longueur de fil sur la machine plus importante de façon à tirer sur le fil pour le faire froncer

ETAPE 3

Tirer sur les fils de façon à froncer légèrement le haut de la jupe pour pouvoir la passer juste au niveau des hanches

ETAPE 4

Mesurer votre tour de taille et couper l’élastique 6cm plus court. Piquer les bords de l’élastique endroit contre endroit de façon à la fermer.

ETAPE 5

Epingler l’élastique sur le bord supérieur de la jupe en posant l’endroit de l’élastique sur l’endroit de la jupe. Piquer avec un point zig zag très allongé et en tirant sur l’élastique de façon à le tendre pour garder de l’élasticité.

ETAPE 6

Découdre les fils de fronce.

Et voilà le résultat…APRES

Trouvaille n°19…Chemisier blanc Noeud

A côté de chez mes parents a ouvert une brocante où l’on y trouve des meubles, des bibelots de la vaisselle et des vêtements vintage. Et bien sûr j’ai été immédiatement orientée vers ce dernier rayon, j’y ai donc chiner ce petit chemisier trop mignon et pile poil dans la tendance.

Au cours de cette virée, une partie de mes souvenirs d’enfance sont remontés, et mon tout jeune intérêt pour les vieilleries et la fouille me sont revenus en mémoire car la dame qui vient juste d’ouvrir cette brocante travaillait il y a 15ans dans une autre brocante a quelques centaines de mètre de celle-ci.

Elle a fermé aujourd’hui mais ma mère m’y traînait petite. J »avais complètement oublié ce lieu et il m’est réapparu à l’esprit comme un flash avec une vision très nette de l’espace, le grand escalier en bois, la balustre et l’alignement de meubles anciens au milieu desquels j’aimais me perdre.

Cette brocante c’était pour moi une caverne d’Ali baba., mystérieuse et jonchée de trésors. Elle a sans doute contribué à mon goût immodéré pour les brocantes, puces et Emmaus desquels je ne peux m’empêcher de repartir les mains vides.

De la dentelle et du jersey de soie

Bon aujourd’hui le moral remonte, je voit la vie en blanc!

Et faisons un peu honneur au nom de ce blog…

J’ai fait ce top à partir d’une base en dentelle ancienne qui devait servir pour le haut d’une robe. Il y a la partie haute du buste et les manches et j’ai ajouter du jersey de soie en double épaisseur pour en faire un top. C’est du tissu Isabel Marant acheté chez Sacré Coupon au marché St Pierre.

J’ai chiné la chaîne chez Emmaus.

 

Fauteuil scandinave chiné et retapé

AVANT

 

APRES

Les étapes:

– poncage

– teinture effet bois vieilli

– déhousser les coussins

– refaire le patron pour tailler le nouveau tissu (Kenzo Maison)

– piquer les housses

enfin de prélasser les doigts de pieds en éventail

De l’utilité des objets

Après la cloche de mariée, pur objet décoratif, voici mon trio de carafes chinées chacune de leur côté chez Emmaüs et dans des brocantes. Ce qui me plaît c’est leur couleur marron, qu’on trouve rarement pour du verre et leur formes, toutes différentes. Graphiques, tout en courbes ou en lignes et surmontées d’un joli bouchon qui leur donne toute leur allure comme le chapeau qu’une femme pourrait porter et qui lui conférerait ce je ne sais quoi de singulier et de si élégant, cet élan et cette nonchalance qui font tout son charme.

J’ai un meuble laqué noir dans mon entrée et j’aime bien changer la déco que je mets dessus. Ces carafes je les aligne les unes à côté des autres comme de simple objets décoratifs sans utilité aucune.

Pourquoi les objets que nous achetons devraient-ils avoir une quelquonque utilité?

L’utilité que je leur donne, que je leur invente est celle de ravir mon regard, de me permettre de les admirer et d’éprouver un instant, si furtif soit-il, la satisfaction et la joie d’avoir contemplé quelque chose de beau et de plaisant.

Les objets inutiles servent à sublimer notre quotidien. On est sur terre pour se faire plaisir et pour jouir de la vie, non?Quel ennuie sinon…Certains se feront une bonne bouffe, d’autres iront au bout du monde, achèteront des toiles d’un peintre en vogue, dévaliseront les boutiques de fringues ou les cavistes à la recherche de la perle rare et enfin d’autres feront l’acquisition d’objets décoratifs qui ravira leur coeur et embelliront leur intérieur. Et je dirais même dans l’idéal de conjuguer tout ces plaisirs.

L’hédonisme comme art de vivre.

A méditer…

Trouvaille n°10…Un panier à la BB


Et voici l'intérieur, une pochette en tissu fleuri que j'ai fixé sur le panier



Je reprends le compte de mes trouvailles et voici la dixième pour prendre la poudre d’escampette sur la croisette…c’est de saison si je ne m’abuse et sans vouloir m’imaginer à la place d’une certaine fan des sixties, la chevelure blonde en moins…

J’ai chiné ce petit panier chez Emmaus voilà quelques semaines, il était un peu mal en point – par là j’entends que les charnières ne remplissaient plus vraiment leur rôle – et mon papie chéri l’a remis en état avec amour, bonne volonté et d’une main d’orfèvre. Devant le travail accompli je me devais bien de lui offrir une jolie pochette qui servirait à y mettre mes effets personnels. Et oui sinon il s’ouvre en grand et tout tombe…pas très utile du coup le panier.

Un bout de tissu fleuri (type Liberty parce que j’insiste Liberty s’est une marque, c’est mon c^té psychorigide du marketing qui ressort), un cordon pour resserrer la pochette et des petits points pour fixer le tout, et hop me voilà partie prête à pavaner sous les projecteurs et à fouler le sable chaud.

Dans deux jours ce sera le cas, mais pas à Cannes et que j’ai hâte.