Gâteau basque (le meilleur du monde!!!)

Le gâteau basque c’est LA spécialité de ma grand-mère paternelle, mamie Huguette, et si j’arrive à si bien le faire toute seule maintenant c’est grâce à ses précieux conseils.

Il n’est jamais envisageable que lorsque nous nous rendons à Orthez dans les Pyrénées Atlantique, nous ne dégustions son gâteau basque.  Autant vous dire qu’il ne fait jamais long feu.

Ça se passe comme cela, on commence par une part raisonnable, puis on continue par une petite lichette, puis une autre et oups il n’y a déjà plus que les miettes dans le plat…

Alors qu’est ce que c’est le gâteau basque? C’est un biscuit parfumé au rhum fourré à la crème pâtissière à la vanille.

Et justement toute la délicatesse de ce dessert c’est de bien avoir des couches distinctes car on les superpose avec la pâte et la crème.

On dispose la première couche de pâte à gâteau assez épaisse, puis la crème pâtissière, elle plus molle et enfin on recouvre avec une couche de pâte à gâteau et on enfourne!

Pour deux gâteaux de 6 personnes

Je ne vous conseille pas de diviser les proportions. Vous pourrez sans problème en congeler un. Ma grand mère le fait à chaque fois. L’astuce pour diviser les deux gâteaux équitablement c’est d’utiliser des moules en aluminium de 26cm de diamètre env. Sinon deux moules à tartes en métal assez petits feront l’affaire.

 

Ingrédients

Crème pâtissière

1/2 L de lait

1/2 gousse de vanille

6 jaunes d’oeufs

150g de sucre

40g de maîzena

Gâteau

3 oeufs

240g de farine

200g de beurre

270g de farine

1 cuill à soupe de rhum

quelques gouttes de vanille liquide

1/2 jus d’orange fraiche

1/2 paquet de levure (5g)

 

Faire fondre le beurre et le laisser refroidir.

Préparer la crème pâtissière:

Faire bouillir le lait dans une casserole avec la gousse de vanille fendue.

Dans un saladier fouetter les jaunes d’oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter ensuite la maïzena et mélanger.

Verser le lait sur le mélange sans cesser de remuer afin que les jaunes ne cuisent pas. Remettre dans la casserole et laisser s’épaissir tout en remuant environ 1 à 2min sans que ça n’attache dans le fond de la casserole. Retirer la gousse de vanille en la grattant.

Remettre dans le saladier laisser refroidir.

 

Mélanger la farine et la levure.

Dans un saladier fouetter les oeufs et le sucre sans trop les travailler.

Incorporer doucement le beurre fondu, la farine et la levure, le jus de l’orange puis le rhum et la vanille. Laisser reposer la pâte 15min.

Beurrer les moules. Préchauffer la four à 200°C.

 

Ensuite, il y a deux façons de dresser le gâteau, soit avec une poche à douille ou alors sans.

1° A l’aide d’une poche à douille, veillez à séparer la pâte en quatre (afin de garnir les deux moules, en dessous et au dessus). Répartissez la pâte au fond de manière régulière et bien lisse.

Séparer ensuite la crème pâtissière en deux et de même garnir le gâteau avec la crème en veillant bien à ce qu’elle ne se mélange pas avec le gâteau.

Afin de faciliter la dernière opération qui consiste à disposer la dernière couche de pâte à gâteau, vous pouvez mettre au frigo 30min env les gâteaux pour que la crème s’épaississe et que ce soit plus facile de disposer la dernière couche de gâteau qui elle est plus dense.

2° Si vous n’avez pas de poche à douille, aidez-vous d’une petite cuillère avec laquelle  vous ferez des petits tas que vous lierez à l’aide d’une fourchette afin de lisser le tout. De même pour la couche de crème et la dernière couche de gâteau. Cette opération est assez délicate et requiert du temps et de la patience…

 

Enfourner 20 min à la même hauteur dans le four.

Démouler tiède.

 

Bonne dégustation 😉

 

 

 

 


 

Tarte aux fraises sur lit de crème et sablé breton d’après Christophe Felder

Le panier de la ferme de Viltain,cueillette Chapeau de paille

Pour mon anniversaire j’ai eu le livre de cuisine de Christophe Felder, celui sur la pâtisserie, rose fushia avec tous les fondamentaux de la pâtisserie, les explications étapes par étapes en images, 210 recettes pour tout les moments sucrés les petites et les grandes occasions. J’ai découvert ce livre car un ami de mes parents avait préparé des pana cotta aux fruits de la passion qui étaient une pure tuerie, il m’a montré l’ouvrage et j’ai craqué enfin j’ai fortement suggéré une idée de cadeau à mon frère. Parce que au final quand on m’offre des choses relatives à la cuisine ce n’est pas complètement désintéressé…

Jeudi de l’ascension, ma grand mère et sa sœur était présente, une parfaite occasion de tester une recette du livre. Etant donné que la veille nous avions cueilli 12kg  de fraises à la ferme de Viltain il fallait bien employer ces fruits rouges. Malgré 12 pots de confitures, 3 bouteilles de coulis, 4 barquettes au congélateur, des fraises à la chantilly à tout les repas, l’option tarte s’est imposée d’elle même. Mais je ne voulais pas faire un simple tarte. J’ai donc choisi comme base un sablé breton garni de crème pâtissière enrichie à la crème entière de la ferme et à la vanille bourbon(pour 5kg de fruit rouges cueillis on nous offre un pot de crème de la ferme).

 

J'avais augmenté les proportions, d'ou les deux tartes - Nappe Artiga

Une si belle cueillette et aussi bonne tarte méritait bien autant de photos. Quand on n’arrive pas à choisir et bien on opte pour toutes les options.

 

Pour 6 personnes

Ingrédients


Sablé Breton

3 jaunes d’oeufs

130g de sucre

150g de beurre mou (celui de la ferme de Viltain pour ma part, le sortir à l’avance)

200g de farine

1 pincée de sel fin

1 sachet de levure

 

Crème pâtissière

50cl de lait entier (j’avais du demi écrémé et j’ai rajouté 2cuil à soupe de crème fraîche entière)

120g de sucre

1cuill à café de farine

40g de Maïzena

2 œufs

1gousse de vanille

 

Garniture

750g de fraises

De la confiture de fraise mixée

 

Préparation du sablé breton

Séparer les blancs des jaunes. Fouetter les jaunes d’oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et soit mousseux. Incorporer le beurre ramolli et mélanger à l’aide d’une spatule afin de lisser l’ensemble.

Tamiser la farine, le sel et la levure sur la préparation et mélanger à la spatule.

Envelopper la pâte dans du film alimentaire et placer la 2H au frigo.

Etaler la pâte sur du papier de cuisson fariné pour obtenir une épaisseur de 5 mm . A l’aide d’un disque découper la pâte et laisser la dans le disque pour la faire cuire. Si vous n’avez pas de disque étaler la dans un plat à tarte fariné et beurré.

Faire cuire 15 à 20 min à 180°C (th6). Laisser refroidir.

Préparation de la crème pâtissière

Dans une casserole faire chauffer le lait, la moitié du sucre et la gousse de vanille fendue, porter à ébullition.

Dans un saladier fouetter vivement le reste de sucre, les jaunes d’œufs, la farine et la maïzena.

Quand le lait boue le verser sur les oeufs  sans cesser de remuer. Remettre dans la casserole et laisser bouillir la crème à feu moyen. Quand elle a épaissi arrêter aussitôt la cuisson, retirer la gousse de vaille gratée et transvaser dans un récipient pour la laisser refroidir.

Dressage de la tarte

Laver et équeuter les fraises, les couper en deux dans le sens de la longueur.

Etaler une couche épaisse de crème pâtissière sur le fond de tarte. Disposer les fraises tout autour.

Dans une casserole ou au micro-onde faire chauffer 5-6 cuill à soupe de fraises avec un d’eau. Mixer le tout pour qu’il n’y ait pas de morceaux. A l’aide d’un pinceau étaler la confiture sur toute la tarte.

Remettre 1/2 h au frigo.

 

Trucs et astuces: Pour le glaçage vous pouvez laisser infuser des feuilles de menthe finement ciselées dans la confiture pour une version un peu originale. Le mariage menthe fraise est très bon.